Gottfried von Straßburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gottfried von Straßburg. (Codex Manesse).

Gottfried von Straßburg (né à Strasbourg vers 1180 – vers 1215) était l’un des poètes allemands du Moyen Âge les plus renommés.

Les dates de sa naissance et de sa mort sont inconnues, mais il était le contemporain de Walther von der Vogelweide, de Hartmann von Aue et de Wolfram von Eschenbach, et postérieur à Reinmar de Haguenau dont il pleure la mort. Son épique Tristan und Isolde a été écrit autour de l'année 1210.

L'histoire de Tristan avait évolué depuis ses origines celtiques (Tristan et Iseut) propagées par les trouvères français du XIIe siècle, et avait déjà réussi à pénétrer en Allemagne avant la fin du siècle, dans la version brute de Eilhart Oberge. Le Tristan est l’œuvre la plus importante de Gottfried. Elle est restée fragmentaire, mais constitue une version de référence du sujet. Le fragment comporte près de 20 000 vers ; l’œuvre complète aurait probablement dû avoir environ 30 000 vers.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Gottfried de Strasbourg figure en médaillon sur la façade de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNUS), construite par les Allemands à la fin du XIXe siècle[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Serge Dufour, Les Statues de Strasbourg, Coprur, Strasbourg, 1992, p. 12

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :