Gottfried Semper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gottfried Semper
Portrait par Franz von Lenbach (1879).

Gottfried Semper, né à Hambourg le 28 novembre 1803 et mort à Rome le 15 mai 1879, est un architecte et professeur d'architecture allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entreprit de nombreux voyages, dont un en Italie avec Ernst Hähnel. Il utilisait avec parcimonie les formes de construction historiques et travaillait sur le modèle des proportions harmonieuses de l'architecture italienne de la Renaissance.

Il publie Der Stil en 1860. Pour Semper, l'art est d'abord une technique appliquée à un matériau pour l'accomplissement d'une fonction. Il est par ailleurs le premier à étudier l'art primitif en tant que tel, notamment en se penchant sur le cas d'un village māori et d'une hutte cérémonielle Carib. C'est une perspective évolutionniste qu'il développe par le biais d'une histoire comparée des styles, sans pour autant se réduire à une recherche des origines de la représentation artistique. Selon lui, chaque style n'est pas le témoin d'une évolution culturelle (« on ne trouve pas d'enfance dans les styles »), mais synthétise plutôt des techniques soumises à l'évolution et certaines formes mentales que toute représentation suppose. Semper veut associer les aspects techniques et constructifs à l'aspect artistique, tentant de rendre l'art et la technique indissociables. Il considère en outre la « parure » ou l'habillage comme nécessaire, car la forme doit se manifester comme un symbole signifiant et comme une création humaine autonome. Il souligne ainsi deux aspects de la forme architecturale que sont la forme constructive et la forme symbolique, lesquelles sont pour lui indissociables et doivent s'exprimer à travers la façade.

L'opposition entre Hegel et Semper va délimiter tout un espace de pensée au XIXe siècle.

Certaines de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :