Gothique brabançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La cathédrale Saint-Rombaut de Malines et sa tour massive inachevée
L'église Saint-Gommaire à Lierre.

Le style gothique brabançon est une variante du style architectural gothique que l'on retrouve dans de nombreux monuments situés sur le territoire du Brabant historique, c'est-à-dire en Belgique (provinces de Brabant et d'Anvers) ainsi qu'au sud des Pays-Bas (province de Brabant-Septentrional), et dans les régions avoisinantes. Né au XIIIe siècle sous l'influence du gothique français, le gothique brabançon ne tarda pas à acquérir des caractéristiques propres.

Caractéristiques principales[modifier | modifier le code]

Comme dans la partie nord de la France, l'église brabançonne comporte une nef de trois vaisseaux (vaisseau central et deux bas-côtés) ainsi qu'un chœur entouré d'un déambulatoire avec chapelles rayonnantes. Ce qui le distingue surtout extérieurement est la présence d'une seule tour massive au niveau de la façade occidentale dotée d'un porche. On parle de clocher-porche. La plus spectaculaire se trouve à la cathédrale Saint-Rombaut de Malines. Les chapelles latérales sont dotées de pignons triangulaires, un peu à l'image des maisons flamandes de l'époque. On note souvent l'absence de transept. Les rosaces sont aussi absentes et remplacées par de grandes verrières.

L'église Saint-Sulpice de Diest dont la construction débuta en 1321.

À l'intérieur, la nef est généralement bordée de colonnes cylindriques avec chapiteaux à feuilles de choux frisées. Ces colonnes sont souvent ornées de statues d'apôtres. Les voûtes sont en général modérément élevées. Souvent les sanctuaires gothiques brabançons sont richement ornés de sculptures et de peintures. Les chapelles latérales de la nef communiquent entre elles, formant ainsi de nouvelles nefs.

Le gothique brabançon n'a pas connu toute l'exubérance ni les débordements du gothique flamboyant et est resté assez sobre à cette époque (cathédrales de Malines et d'Anvers).

Monuments principaux[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Monuments civils[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

La basilique Saint-Martin de Hal, au sud de Bruxelles
Collégiale Saint-Pierre de Louvain : une grande verrière remplace la rosace à la française
cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles : les statues d'apôtres ornent les colonnes cylindriques de la nef
La façade de l'église de la Chapelle de Bruxelles avec son clocher-porche.
La cathédrale Saint-Jean de Bois-le-Duc (Sint-Janskathedraal in 's-Hertogenbosch), dans le Brabant-Septentrional néerlandais.

Variantes[modifier | modifier le code]

Gothique hollandais et zélandais[modifier | modifier le code]

Dans les anciens comtés de Hollande et de Zélande, bien des églises sont construites en un style gothique que l'on appelle à tort gothique hollandais ou gothique zélandais.
Il s'agit en fait également d'une variante du gothique brabançon, caractérisée par quelques concessions faites aux conditions naturelles locales. Ainsi les voûtes de pierre et les arcs-boutants rendus nécessaires par leur présence, sont abandonnés (sauf à Dordrecht), étant donnée la nature bourbeuse du sol. Quelques exemples d'églises intéressantes de cette variante :

  • La Grande Église (Grote Kerk) ou église Notre-Dame de Dordrecht
  • La Grande Église ou église Saint-Laurent d'Alkmaar
  • La Grande Église ou église Saint-Laurent de Rotterdam
  • La Grande Église ou église Saint-Bavon de Haarlem
  • La basilique Saint-Willibrord de Hulst
L'intérieur de la Grande Église de Dordrecht. Remarquez les colonnes cylindriques avec leurs chapiteaux à feuilles de choux frisés, typiques du gothique brabançon.
Le clocher-porche occidental de la Grande Église de Dordrecht.
La nef de la Grande Église (Grote Kerk) d'Haarlem en Hollande sepentrionale. Les colonnes cylindriques et leurs chapiteaux à feuilles de choux brabançons sont bien présents.
L'extérieur de la Grande Église d'Haarlem. Les arcs-boutants ont été supprimés, mais la grande verrière de la façade, typiquement brabançonne est bien présente.