Gothique angevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Voûtes gothiques angevines de l'Hôpital Saint-Jean d'Angers (actuel Musée Jean-Lurçat)

Le gothique angevin ou gothique Plantagenêt ou encore gothique de l'Ouest est une variante de l’architecture gothique classique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le gothique angevin se distingue par des façades différentes de celles d’Île-de-France, qui comportent trois portails. Le chevet ne comporte pas non plus systématiquement d'arcs-boutants (comme la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, dont le chevet est un simple mur vertical).

Croisée d'ogive gothique angevine de la collégiale Notre-Dame du Puy-Notre-Dame

Mais ce sont surtout les voûtes qui caractérisent le gothique angevin : la voûte angevine présente un profil très bombé (clef de voûte sensiblement plus haute que les doubleaux et les formerets), alors que la voûte francilienne est plus plate (clef de voûte au même niveau que les doubleaux et les formerets).

Ces voûtes gothiques fortement bombées souvent armées de 8 nervures toriques qui rayonnent autour d’une clef de voute ronde. Ce voûtement à nervures multiples concerne en Anjou une quarantaine d’édifices[1].

Dans la nef de la cathédrale d'Angers, la clef de voûte est 3,50 mètres plus haute que la clef des doubleaux et les formerets.

Au XIIe siècle, des nervures plus nombreuses et plus gracieuses retombent sur le haut des colonnes rondes. Comme à l'abbaye Saint-Serge d'Angers.

Ce système typique du milieu du XIIe siècle, est une combinaison d'influences du renouveau gothique (voûte d'ogives) et de l'architecture romane de l'ouest de la France (églises à files de coupoles comme la cathédrale Saint-Front de Périgueux ou la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême). Il se caractérise par une nef qui peut être à vaisseau unique (sans bas côtés) ou à trois vaisseaux, des croisées d'ogives très bombées qui poussent peu à dévers et qui ne nécessitent pas d'arcs-boutants.

À Poitiers, Aliénor d’Aquitaine fit construire dans le Palais des Ducs d’Aquitaine et Comtes de Poitou, la magnifique Salle du Roi ou Salle des Pas Perdus, à la fin du XIIe siècle.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Le gothique angevin ou plantagenet s’est répandu dans l'ouest de la France ainsi que dans le Maine, la Touraine, le Limousin, le Poitou, en Aquitaine et jusque dans les royaumes angevins de Naples et de Sicile[2].

En France[modifier | modifier le code]

Parmi les plus beaux exemples de voûtes angevines :


À l’étranger[modifier | modifier le code]

Le style gothique angevin s’est diffusé en Italie, lors de la période angevine des royaumes de Naples et de Sicile. Pendant plus de deux siècles, la Maison capétienne d'Anjou-Sicile va régner sur le Sud de l’Italie depuis Charles Ier d'Anjou au XIIIe siècle jusqu’au bon roi René au XVe siècle.

Parmi les édifices religieux, de Naples, au style gothique angevin, l’église de Santa Chiara (avec son cloître et le petit musée), l’église de S. Domenico et l’église de S. Lorenzo[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]