Göteborg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gothembourg)
Aller à : navigation, rechercher
Göteborg
Image illustrative de l'article Göteborg
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Bohuslän
Comté Västra Götaland
Commune Göteborg
Paroisse Liste des paroisses de Göteborg
Statut de ville 1619
Démographie
Population 549 839 hab. (2010)
Densité 1 222 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 42′ 00″ N 11° 56′ 00″ E / 57.7, 11.933333 ()57° 42′ 00″ Nord 11° 56′ 00″ Est / 57.7, 11.933333 ()  
Superficie 45 000 ha = 450 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Göteborg

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte topographique de Suède
City locator 14.svg
Göteborg

Göteborg (en suédois ˌʝøːtəˈbɔrʲ Prononciation du titre dans sa version originale Écouter mais aussi utilisé en français), ou Gothembourg (nom français mais peu usité), est la cinquième ville des pays nordiques et la plus grande qui ne soit pas une capitale. Göteborg est la deuxième localité de la Suède par l'importance de son poids démographique ainsi que par son industrie et ses activités économiques. La ville est située à mi-chemin entre Oslo et Copenhague, sur le fleuve Göta älv à quelques kilomètres de son embouchure dans le Cattégat, dégagé des glaces pendant l'hiver.

La commune de Göteborg (en suédois Göteborgs kommun) compte, en 2010, 522 259 habitants (appelés les Gothembourgeois). L’agglomération, qui couvre également des communes immédiatement environnantes, compte 549 839 habitants et l’aire urbaine appelée Stor-Göteborg (Grand Göteborg), élargie à encore d’autres communes, comprend 905 729 habitants. Göteborg est le chef-lieu du comté de Västra Götaland (Västra Götalands län), siège d'une cour d'appel, d'une université, d'une école polytechnique et d'un évêché. C'est aussi un centre culturel important (musée des beaux-arts, opéra, orchestre symphonique) et le principal port de Scandinavie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Göteborg signifie le fort de Götaland, grande région méridionale de Suède. Il y a probablement un lien entre les Götar de Suède et les Goths, mais cette relation n'a jamais pu être clarifiée (cf. Goths). L'orthographe suédoise (Göteborg) semble, au XXIe siècle, préférable à ses transcriptions francisées (Gothembourg ou Gotembourg). En effet, c'est celle qui est employée par les romans modernes et les administrations francophones[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Göteborg, ville du Sud-Ouest de la Suède, se trouve sur la côte occidentale du pays face à la pointe nord du Danemark. Distances de Göteborg à : Stockholm 470 km ; Copenhague 300 km ; Oslo 260 km, Helsinki 790 km ; Paris : 1 500 km. Le centre-ville est installé sur la rive gauche de l'estuaire du fleuve Göta älv. La rive droite forme une grande île : Hisingen.

La ville se caractérise par ses nombreux rochers granitiques. Les côtes du Cattégat environnantes, également granitiques, sont très découpées et bordées de multiples îles. C'est l'archipel de Göteborg dont on distingue l'archipel nord (Norra Skärgåden) avec pour île principale Öckerö, et l'archipel sud (Södra Skärgåden) avec pour île principale Styrsö. Le Göta älv est le déversoir du lac Vänern, situé 90 km en amont. Son cours est canalisé et régulé. Il constitue la partie occidentale du canal Göta, qui traverse la Suède jusqu'à la mer Baltique, puis à Stockholm. Administrativement, la Ville de Göteborg est découpée en 21 districts.

La ville de Göteborg (Göteborgs Stad), localisée dans le Västra Götalands län, possède une population de 484 551 habitants (au 30 novembre 2005 selon SCB), soit environ 5 % de la population suédoise totale. Sa superficie est de 45 024 ha, soit 450 km2 (72 164 ha en comptant les parties immergées) et sa densité est de 1 070 hab./km2. Le Grand Göteborg (Stor-Göteborg) possède une population de 816 931 habitants (2003 selon SCB), une superficie de 2 930 km2 et une densité de 279 hab./km2 (2003 selon SCB).

Histoire[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Göteborg.

Au Moyen Âge, la ville de Göteborg connaît deux prédécesseurs, situés plus en amont du fleuve Göta älv : Lödöse et Nya Lödöse, deux villes médiévales ayant rempli la même fonction que Göteborg, celle de port suédois vers l'ouest. La ville actuelle n'est fondée qu'au début du XVIIe siècle par le roi de Suède Charles IX. À l'origine, la ville était située à Hisingen au nord de l'actuel centre-ville. Jusqu'en 1645, Göteborg est le seul accès maritime suédois sur le Cattégat, la province du Bohuslän au nord étant norvégienne et la province de Halland au sud étant danoise.

C'est donc un revers considérable quand les Danois et les Norvégiens détruisent la ville, lors de la guerre de Kalmar, en 1611 : la Suède se trouve de nouveau sans accès maritime sur le Cattégat. En 1619, le roi Gustave II Adolphe fonde cependant une nouvelle ville à l'emplacement actuel. Il la dote d'une charte deux ans plus tard, en 1621. Les premiers habitants, principalement des Hollandais, sont attirés par le cadre qu'offre la ville : liberté de culte, absence de taxes et d'impôts, position stratégique. Maîtrisant les difficultés du sous-sol argileux de la ville, ils bâtissent des remparts, des fortifications, tracent des rues et creusent des canaux. La première cité montre alors de nombreuses caractéristiques hollandaises : plan des rues géométrique, canaux et fortifications. Parmi les premiers habitants de Göteborg contribuant à son essor rapide, se trouvent également de nombreux Écossais et Allemands. La Compagnie suédoise des Indes orientales (Svenska Ostindiska Compagniet) est fondée en 1731. Le commerce de thé, de porcelaine, de la soie et des épices enrichit les marchands, faisant prospérer la ville pendant la fin du XVIIIe siècle. Dans l'ancien bâtiment de la compagnie se trouve aujourd'hui le musée municipal de Göteborg.

Statue de Poséidon, symbole de la ville (statue du sculpteur suédois Carl Milles).

Le blocus continental mis en place par Napoléon favorise la venue de négociants britanniques, développant d'autant plus l'activité de la ville. Au XIXe siècle siècle, les fortifications sont remplacées par des parcs (Kungsparken et Trädgårdsföreningens park). La ville s'agrandit, des canaux sont comblés, les zones portuaires étendues. Göteborg s'industrialise rapidement, stimulée par la construction du canal Göta, en 1832, la mise en place d'une liaison transatlantique et l'arrivée du chemin de fer. Elle devient une ville dynamique principalement dans l'industrie mécanique, les constructions navales et le transport maritime.

Le 29 octobre 1998, l'incendie d'une discothèque fait 63 morts et plus de 200 blessés.

Économie[modifier | modifier le code]

La Kungsportsavenyn, rue principale de Göteborg, depuis le Götaplatsen.

Le port de Göteborg exporte principalement des automobiles (Volvo), des roulements à billes (SKF) et du papier, particulièrement du papier-journal. Les importants chantiers navals, auparavant installés sur l'île de Hisingen, ont fermé dans les années 1970. À l’époque postindustrielle, la ville a connu une évolution passionnante transformant les anciennes zones industrielles et navales des deux rives du fleuve qui traverse la ville en de nouveaux quartiers animés, modernes, et proches de la mer. Göteborg est le point d'arrivée du gazoduc Valdemar-Göteborg[1].

Göteborg est la ville de naissance des roulements à billes SKF, et des automobiles Volvo ; ces deux multinationales y ont toujours leur siège. La ville a été en 2008 classée en tête (devant Stockholm et Birmingham) d'un palmarès des villes européennes où il est le plus facile et agréable d'entreprendre[2].

Marques locales[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Un tram touristique croise un tram moderne gothembourgeois sur Kungsportsavenyn (l'Avenue de la Porte royale).
Vue du pont d'Älvsborg sur le port de Göteborg avec les Ferry pour Frederikshavn.
  • Réseau routier : plusieurs autoroutes raccordent Göteborg à Malmö, Stockholm ou Oslo.
Autoroute E6/E20 à Olskroken
  • Autobus : de nombreux bus express relient Göteborg aux villes scandinaves (Oslo, Stockholm, Copenhague, Malmö) ou européennes.
  • Voies ferrées : Göteborg est reliée à plusieurs villes suédoises et scandinaves, dont Stockholm, par le train à grande vitesse, X2000.
  • Port maritime : des liaisons régulières sont établies avec le port danois de Frederikshavn, le port allemand de Kiel. Jusqu'en 2006, Göteborg était aussi relié par ferry au port norvégien de Kristiansand et au port anglais de Newcastle.
  • Aéroports :

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Les transports en commun de Göteborg sont gérés par la Västtrafik. Depuis 1879, la ville est équipée d'un réseau de tramway développé, comportant douze lignes en 2005. Elle n'est pas munie d'un métropolitain souterrain car le sous-sol argileux est instable. Des bateaux-omnibus (Älvsnabben) relient les deux rives du Göta älv, des ferries permettent de rejoindre les îles de l'archipel sud. Des bus urbains et inter-urbains de gabarits différents complètent le réseau.

Médias[modifier | modifier le code]

Göteborg est le siège d'institutions culturelles importantes comme par exemple l'opéra de Göteborg, le théâtre municipal de Göteborg et plusieurs musées. La ville accueille également chaque année des événements qui marquant la vie culturelle en Suède, notamment la salon du livre de Göteborg en septembre et le Festival international du film de Göteborg en janvier et en février.

L'Alliance française de Göteborg est créée en 1892.

Littérature[modifier | modifier le code]

C'est à Göteborg que travaille le commissaire Erik Winter, personnage principal de Åke Edwardson.

Musique[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un orchestre symphonique se produisant dans des villes prestigieuses comme Vienne, Londres ou Boston, et spécialisé dans les compositeurs scandinaves tels que Jean Sibelius ou Edvard Grieg. Göteborg a accueilli le congrès de l'AIBM en juin 2006.

Certains groupes de death metal mélodique sont originaires de Göteborg comme In Flames, Dark Tranquillity ou At the Gates. D'autres groupes célèbres sont originaires de cette ville, comme par exemple HammerFall et Perkele. Le musicien et interprète José González est également originaire de la ville.

Édifices[modifier | modifier le code]

Le gratte-ciel Götheborgs-utkiken et le voilier Viking sur les quais du bassin Lilla bommens hamm

Civils[modifier | modifier le code]

Religieux[modifier | modifier le code]

Parcs et jardins[modifier | modifier le code]

Liseberg est le parc d'attractions le plus grand et le lieu touristique le plus visité de Suède.

Vue de Göteborg depuis le parc d'attractions Liseberg.

Göteborg est une ville très verte. Elle possède de nombreux parcs et jardins :

Sport[modifier | modifier le code]

Données climatiques[modifier | modifier le code]

Températures moyennes en °C relevées
Mois Moyenne
1931–1960
Moyenne
1961–1990
1996 2000 2003
Janvier -1,8 -1,6 -2,5 2,3 -1,0
Février -2,0 -1,6 -4,1 2,9 -1,8
Mars 0,7 1,2 0,5 3,4 2,5
Avril 5,4 5,2 6,8 7,9 6,7
Mai 11,0 10,9 8,9 14,0 11,3
Juin 14,8 14,9 14,4 14,4 16,2
Juillet 17,0 16,2 15,5 16,1 18,8
Août 16,3 15,6 18,7 15,9 17,7
Septembre 12,5 12,2 11,0 12,6 14,1
Octobre 8,0 8,5 9,9 11,3 6,1
Novembre 3,9 3,7 4,8 7,6 5,7
Décembre 1,1 0,3 -1,7 3,5 3,6
Moyenne annuelle 7,2 7,1 6,8 9,4 8,3

Source : Bilan statistique 2005 de la Ville de Göteborg (Statistisk Årsbok 2005)

Températures minimales et maximales en °C observées à Göteborg depuis 1944
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Extrémums annuels
Maximum 9,8 9,9 18,2 28,3 29,8 33,6 33,0 34,1 28,5 21,0 13,4 10,6 34,1
Minimum -25,9 -26,4 -19,0 -10,0 -4,3 1,3 5,9 2,3 -2,7 -7,2 -15,7 -21,9 -26,4

Source : Bilan statistique 2005 de la Ville de Göteborg (Statistisk Årsbok 2005)

Précipitations à Göteborg en mm
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Cumul annuel
Moyenne
1931–1960
57 35 29 40 35 57 78 85 78 69 66 63 692
Moyenne
1961–1990
62 41 50 42 51 61 77 68 81 84 84 75 776
2003 82 40 35 77 91 80 101 86 32 112 84 89 909

Source : Bilan statistique 2005 de la Ville de Göteborg (Statistisk Årsbok 2005)

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec Drapeau de la Norvège Bergen (Norvège), Drapeau de la Finlande Turku (Finlande), Drapeau du Danemark Århus (Danemark) et Drapeau de la Norvège Oslo (Norvège). Elles sont partenaires avec Drapeau de la République populaire de Chine Shanghai (Chine). La ville est jumelle avec Drapeau des États-Unis Chicago (États-Unis), Drapeau de la Pologne Cracovie (Pologne), Drapeau de la Russie Saint-Pétersbourg (Russie), Drapeau de l'Estonie Tallinn (Estonie) et Drapeau de l'Allemagne Rostock (Allemagne). Avec Lyon (France) il n' y a pas un accord de partenariat officiel, mais une "volonté commune de rapprochement"[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cartes des pipelines dans le monde, « Pipelines en Norvège, Suède, Danemark », www.GeoMondiale.fr (consulté le 25 Janvier 2013)
  2. Baromètre ECER ; European Cities Entrepreneurship Ranking ; mesurant des indices de satisfactions d'entrepreneurs pour 21 grandes villes de 11 pays étudiés en Europe, établi à partir d'une étude « European Cities Monitor », par Cushman & Wakefield et du cabinet Altidiem qui y a interrogé 1 700 dirigeants d'entreprises. Résultats présentés au Salon des entrepreneurs de Lyon le 18 juin 2008
  3. Voir: http://www.lyon.fr/page/decouvrir-lyon/vue-du-monde/echanges-et-reseaux-.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]