Gotein-Libarrenx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gotein et Libarrenx.
Gotein-Libarrenx
L’église trinitaire de Gotein
L’église trinitaire de Gotein
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Oloron-Sainte-Marie
Canton Mauléon-Licharre
Intercommunalité Communauté de communes de Soule-Xiberoa
Maire
Mandat
Bernard Lougarot
2014-2020
Code postal 64130
Code commune 64247
Démographie
Gentilé Gotaintar
Population
municipale
447 hab. (2011)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 28″ N 0° 53′ 59″ O / 43.1911, -0.899722222222 ()43° 11′ 28″ Nord 0° 53′ 59″ Ouest / 43.1911, -0.899722222222 ()  
Altitude Min. 140 m – Max. 585 m
Superficie 11,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Gotein-Libarrenx

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Gotein-Libarrenx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gotein-Libarrenx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gotein-Libarrenx

Gotein-Libarrenx est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine.

Le gentilé est Gotaintar[1].

La mairie à Gotein
Fronton à Gotein
Stèles discoïdales dans le vieux cimetière de Gotein
Église trinitaire de Libarrenx
Fronton de Libarrenx
Stèles discoïdales à Libarrenx
Le Saison à Libarrenx, quartier Arosemborde

Géographie[modifier | modifier le code]

Gotein-Libarrenx fait partie de la Soule. La commune se situe au cœur du Pays basque français, à 4 kilomètres de la capitale de la Soule, Mauléon-Licharre.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les terres de la commune sont arrosées par des affluents du gave d'Oloron, le Saison, et le ruisseau l'Aucet.
Des affluents du Saison, l'Uhalteberri erreka et le ruisseau d'Ordoby, arrosent également la commune.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes[modifier | modifier le code]

Le toponyme Gotein apparaît sous les formes Gotenh (1375[2], contrats de Luntz[3]), Goutain (XVIIe siècle[2], titres D'Arthez-Lassalle[4]).

Le toponyme Libarrenx apparaît sous les formes Livarren (XIVe siècle[2] dans le cartulaire de Bayonne[5]), Libarren (1383[2], contrats de Luntz[3]), Libarrens (1793[6] ou an II) et Libarreux (1801[6], Bulletin des lois).

Graphie basque[modifier | modifier le code]

Son nom basque actuel est Gotaine-Irabarne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Silviet ou assemblée générale du Tiers-État souletin, assez proche du Biltzar d'Ustaritz, se réunissait (XVIIe siècle) dans la forêt de Libarrenx. Le Silviet perdit son rôle représentatif à partir de 1730[7].

Le village de Libarrenx s'est uni à la commune de Gotein le 12 mai 1841[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Arnaud Lougarot    
2001 2008 Bernard Lougarot    
2008 2014 Bernard Lougarot    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Gotein-Libarrenx appartient à six structures intercommunales[8] :

  • la communauté de communes de Soule-Xiberoa ;
  • le SIGOM ;
  • le syndicat AEP du pays de Soule ;
  • le syndicat d'assainissement du pays de Soule ;
  • le syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal pour le soutien à la culture basque.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 447 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260 229 276 240 318 319 486 465 443
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
479 470 452 414 462 506 504 520 506
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
537 578 527 486 502 471 470 416 444
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
448 441 486 444 453 467 479 489 451
2011 - - - - - - - -
447 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

L'activité est tournée vers l'agriculture (élevage et pâturage). La commune fait partie de la zone d'appellation de l'ossau-iraty.

Une carrière de graviers est également exploitée sur la commune.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

La colline Gastelugain est occupée par une enceinte dite protohistorique, dotée d'un parapet qui en fait le tour, ainsi que d'un système d'éperon barré, composé de plusieurs parapets et fossés successifs.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Gotein et Libarrenx possèdent tous les deux une église au clocher-mur dit "trinitaire" c'est-à-dire que la crête du mur, percé de baies où tintent les cloches, s'y achèvent par trois grandes pointes à peu près d'égale hauteur, figurant la Trinité[10].

Les vitraux de l'église de Libarrenx
Libarrenx (Gotein-Libarrenx, Pyr-Atl, Fr) vitrail 1.JPG
Libarrenx (Gotein-Libarrenx, Pyr-Atl, Fr) vitrail 2.JPG
Libarrenx (Gotein-Libarrenx, Pyr-Atl, Fr) vitrail 3.JPG
Libarrenx (Gotein-Libarrenx, Pyr-Atl, Fr) vitrail 4.JPG

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Équipements[modifier | modifier le code]

Éducation

La commune dispose d'une école primaire.

Sports et équipements sportifs
  • Basket-ball : Gotein possède un club de basket Gaztiak qui comporte 10 équipes.

Une section pelote y est adjointe en 2013, spécialité paleta gomme pleine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Euskaltzaindia - Académie de la langue basque
  2. a, b, c, d et e Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque - Paul Raymond
  3. a et b Contrats retenus par Luntz, notaire de Béarn - Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  4. Titres de la famille D'Arthez-Lassalle à Tardets
  5. Cartulaire de Bayonne ou Livre d'Or - Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. a, b et c Fiche de Libarrenx sur le site du projet Cassini de l'EHESS
  7. Philippe Veyrin, Les Basques, page 157 - Arthaud, 20 décembre 1975 (ISBN 2700300386)
  8. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 7 juin 2014)
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  10. Philippe Veyrin, Les Basques, page 241 - Arthaud, 20 décembre 1975 (ISBN 2700300386)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]