Gose (bière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gose.
Ancienne bouteille de Gose (hauteur 33 cm)

La Gose est une bière allemande à fermentation haute spontanée. La recette a été trouvée à Goslar dans le massif du Harz (centre de l'Allemagne) dès 1397. Son nom provient de la petite rivière homonyme, la Gose, qui traverse Goslar.

Elle aurait été également brassée à Leipzig dès 1738. En tout cas sa présence y est documentée à partir de 1824. Elle y fut très appréciée, jusqu'à devenir autour de 1900 la boisson emblématique de Leipzig, la plus consommée. Elle s'est répandue aussi à Halle et Dessau.

La Gose procède d'une fermentation alcoolique classique complétée d'une fermentation bactérienne dégageant de l'acide lactique, d'où une saveur réellement très différente de celle des autres bières allemandes, moins amère et plus douce, avec en même temps une légère acidité caractéristique. En cela elle est assez analogue aux lambics belges et spécialement à la gueuze (dont le nom pourrait bien provenir de la Gose). Le malt est en grande part à base de blé, un peu de sel intervient dans son élaboration et elle est au surplus parfumée au coriandre, ce qui fait qu'en Allemagne elle n'est pas définie comme une bière au sens strict dicté par le Reinheitsgebot.

Elle a failli disparaître dans la seconde moitié du XXe siècle. La seule brasserie de Gose en état de marche en 1945 fut démontée et saisie par les occupants soviétiques et toute production cessa. Un brasseur artisanal relança une production à petite échelle en 1949 mais l'expérience s'arrêta en 1966.

Il fallut cette fois attendre vingt ans avant que la Gose réapparaisse, à l'initiative d'un professeur qui ouvrit en 1986 à Leipzig une taverne spécialisée appelée Ohne Bedenken en faisant brasser selon la recette traditionnelle de la Gose dans un combinat de brasserie de Berlin-Est. Avec la chute du communisme Ohne Bedenken devint un lieu branché, d'autres bars similaires sont apparus depuis, d'autres centres de production également. La Gose retrouve peu à peu son statut de spécialité typique de Leizig. En 2004 elle a même fait son retour à Goslar, où elle n'était plus brassée depuis le milieu du XIXe siècle.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]