Gorodets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Gorodets
Городец
Blason de Gorodets
Héraldique
Image illustrative de l'article Gorodets
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Volga-Viatka
District fédéral Volga
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast de Nijni Novogorod Oblast de Nijni Novgorod
Code postal 606500 — 606508
Code OKATO 22 228 501
Indicatif (+7) 83161
Démographie
Population 30 570 hab. (2013)
Densité 1 798 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 39′ N 43° 28′ E / 56.65, 43.467 ()56° 39′ Nord 43° 28′ Est / 56.65, 43.467 ()  
Altitude Min. 70 m – Max. 110 m
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1152
Statut Ville depuis 1921
Ancien(s) nom(s) Radilov
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Gorodets

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Nijni Novgorod

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Nijni Novgorod
City locator 14.svg
Gorodets

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Gorodets

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Gorodets
Liens
Site web www.gorodets.nnov.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Gorodets (en russe : Городец) est une ville de l'oblast de Nijni Novgorod, en Russie, et le centre administratif du raïon de Gorodets. Sa population s'élevait à 30 570 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gorodets est située sur la rive gauche de la Volga, à 48 km au nord-ouest de Nijni Novgorod et à 379 km à l'est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Gorodets fut d'abord une forteresse sur la Volga, fondée en 1152 par le prince Iouri Dolgorouki, également fondateur de Moscou. Elle était la première forteresse russe de l'actuel oblast de Nijni Novgorod. Elle fut le point de départ de nombreuses campagnes des princes de Vladimir et de Souzdal contre les Bulgares de la Volga.

En 1216, Iouri II Vladimirski fut détrôné par son frère et envoyé en exil ici. En 1239, la ville fut entièrement incendiée par l'armée des Mongols de Batu Khan. La tradition populaire identifie Gorodets à Maly Kitej, une ville légendaire détruite par les Mongols.

En 1263, Alexandre Nevski mourut à Gorodets sur le chemin de Novgorod, en revenant de la Horde d'or. Son fils André III fit de la ville sa résidence principale. Au Moyen Âge, un célèbre peintre d'icônes, Prokhor, y naquit. Au milieu du XIVe siècle, Gorodets fut éclipsée par sa voisine, Nijni Novgorod, tout en demeurant la troisième plus grande ville de la principauté de Nijni Novgorod. Mais en 1408, elle fut rasée par Edigou.

Au cours des deux siècles suivants, la ville était connue sous le nom de Gorodets Poustoï, littéralement « Gorodets la Vide ». En effet, selon certaines chroniques, toute la population l'avait quittée pour s'installer en aval, sur le site de l'actuelle ville de Balakhna. Au XIXe siècle, Gorodets redevint un village prospère, peuplé de marchands vieux croyants. Elle était réputée pour son artisanat décoratif, tel que la gravure et la peinture sur bois. Vers 1875, Gorodets était un important centre du commerce des céréales et d'ustensiles de cuisine en bois.

En 1922, Gorodets redevint une ville et le centre administratif de l'ouïezd de Gorodets, plus tard le raïon de Gorodets. Entre 1948 et 1959, fut construit le barrage de la centrale hydroélectrique de Gorki (aujourd'hui centrale hydroélectrique de Nijni Novgorod) à quelques kilomètres en amont de Gorodets. Une nouvelle ville industrielle, Zavoljie, fut construite sur la rive droite de la Volga.

Dans le passé, Gorodets fut également appelée Gorodets-Radilov (Городе́ц-Ради́лов), ou simplement Radilov.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2] :

Évolution démographique
1897* 1926* 1939* 1959* 1970* 1979*
7 000 11 243 16 140 27 019 34 229 35 727
1989* 2002* 2006 2010* 2012 2013
34 210 32 442 31 707 30 654 30 447 30 570


Patrimoine[modifier | modifier le code]

Les principaux monuments historiques de Gorodets – la cathédrale de la Trinité (1644), l'église Saint-Nicolas (1672) et le monastère Fedorovski, associé à une célèbre icône du même nom – furent détruits à l'époque soviétique. La structure subsistante la plus ancienne est une simple église, bâtie au début du XVIIIe siècle là où fut enterré le plus célèbre souverain de la ville, André III, en 1304.

Économie et transport[modifier | modifier le code]

Gorodets partage la centrale hydroélectrique de Nijni Novgorod avec la ville de Zavoljie et possède un chantier naval. L'artisanat local spécialisé dans le travail du bois, la broderie et la fabrication de pains d'épice s'est industrialisé. Ses produits, qui sortent maintenant de plusieurs usines, sont vendus dans les boutiques de souvenirs à travers tout le pays.

La voie ferrée électrifiée, qui vient de Nijni Novgorod, s'arrête à Zavoljie. Mais une route qui passe sur le barrage assure l'unique liaison fixe traversant la Volga entre Nijni-Novgrod et Kinechma.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :