Gorm de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre runique dédiée à Thyra

Gorm « le Vieux » est roi du Danemark entre 936 et 958[1]. L'année de sa naissance n'est pas connue avec précision mais elle est située autour de l'an 900.

Règne[modifier | modifier le code]

Fils de Hardeknut de Danemark, il enlève le trône de Danemark à Sigtrygg, un successeur d'Olof le Suédois[2], vers 936, et s'installe à Jelling. Selon le chroniqueur Adam de Brême il est « une très cruelle vermine … hostile à tous les chrétiens, qui avait chassé le clergé de son royaume » [3].

Gorm doit néanmoins se soumettre à Henri Ier du Saint-Empire qui crée une « marche » à Schleswig pour contenir les Danois[4]. L'archevêque de Hambourg, Unni, réussit à gagner son fils Harald qui autorise la célébration publique du culte chrétien[5].

Gorm est connu pour avoir érigé la petite pierre de Jelling à la mémoire de sa femme Thyra du Danemark. Thyra Danebold ou plutôt Danebod est identifiée comme étant l'épouse de Gorm. Selon certaines sources, elle serait la sœur du roi d'Angleterre Æthelred et selon Snorri Sturluson, la fille d'un certain Harald Klak. De son union avec Gorm serait née Gonnor de Danemark qui épouse Rainulf de Crépon, arrière-grand-père d’Osbern de Crépon.

Il meurt pendant l'hiver 958-959.

Découverte du corps[modifier | modifier le code]

Quand son corps fut découvert en 1978 sous l'église de Jelling, il fut transporté au musée national pour y être examiné. Ces examens ont confirmé qu'il était âgé d'une cinquantaine d'années au moment de sa mort et qu'il était grand pour son époque avec une taille de 1,72 m. Ils indiquent également qu'il souffrait de rhumatismes au niveau du dos.

Son corps fut ramené à l'église de Jelling en 2000 et fut placé dans une boîte en métal dans une chambre de l'église.

Descendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kingsofdenmark.dk
  2. Adam de Brême Histoire des archevêques de Hambourg texte traduit par Jean-Baptiste Brunet-Jailly Éditions Gallimard, Paris 1998 (ISBN 2070744647) chapitre I, 52 p. 61.
  3. Adam de Brême Op. cit chapitre I,55 p. 63-64.
  4. Adam de Brême Op. cit chapitre I,57 p.64
  5. Adam de Brême Op. cit chapitre I,59 p.65