Gorbeia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gorbeia
Vue du Gorbeia
Vue du Gorbeia
Géographie
Altitude 1 482 m
Massif Montagnes basques
Coordonnées 43° 02′ 06″ N 2° 46′ 48″ O / 43.03501, -2.779883 ()43° 02′ 06″ Nord 2° 46′ 48″ Ouest / 43.03501, -2.779883 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté Pays basque
Provinces Alava, Biscaye
Ascension
Voie la plus facile Depuis Pagomakurre en arrivant depuis Areatza.

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Gorbeia

Géolocalisation sur la carte : Montagnes basques

(Voir situation sur carte : Montagnes basques)
Gorbeia

Le mont Gorbea ou Gorbeia en basque est le point culminant du massif du même nom. Il appartient aux Montagnes basques, et se situe à cheval entre les provinces d'Alava et de Biscaye au Pays basque (Espagne). Il a une altitude de 1 482 mètres et son sommet est couronné depuis 1899 par une croix métallique, dont il y a existé plusieurs versions. L'actuelle mesure 17,23 mètres de hauteur. C'est un traditionnel point de référence du milieu montagnard basque et le cœur du parc naturel du Gorbeia.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le sommet du Gorbeia s'élève avec ses 1 482 mètres entre les pics qui l'entourent et il fait partie le ce système montagneux. Entre les canyons calcaires et les rochers de l'anboto au fond, une grande colline verdoyante avec une face prononcée conforme le sommet de cette montagne emblématique. Il est une des cinq montagnes emblématiques de Biscaye, depuis où on convoquait Ensemble à des général au moyen de feux et le contact de cornes.

Situé à la frontière de l'Alava avec Biscaye, dans les communes de Zuia (Alava) et Zeanuri (Biscaye) et accessible par tous ses versants est entourée d'une zone naturelle splendide qui a servi de sustentation pour les travaux les plus enracinés des modes de vie ruraux, le pacage, la production de charbon et l'agriculture de montagne. Ses hêtraies et chênaies contiennent des constructions préhistoriques qui nous rappellent que ces terres ont été habitées par l'homme depuis très longtemps. Ces zones, conservées dans l'isolement de la civilisation, sont celles qui ont donné naissance au parc naturel du gorbeia complété le proche parc naturel d'urkiola, ces deux maintenant une riche diversité de vie animale et végétale.

Son calme dans l'ascension l'a rendu très populaire pour les randonneurs basques qui l'escaladent par tous ses versants. Sa croix, que l'on voit depuis presque tous les coins de la zone, s'est transformée en symbole de référence. La montée au Gorbeia, le dernier et premier jour de chaque année, est traditionnelle où se rassemblent des centaines de personnes qui offrent le champagne ou cidre au pied de la croix.

Près de la croix et de la vierge de Begoña, orientée vers la Biscaye, il y a une boîte aux lettres où on peut déposer des cartes des concours de montagne. Cette boîte aux lettres a été installée en 1926 par l'Athletic Club de Bilbao.

Le 14 juin 1931, on a installé une table d'orientation, en forme de prisme cylindrique de 080 mètres diamètre et de 118 mètres de hauteur. Elle indique 106 montagnes (jusqu'aux Pyrénées centrales) et c'est un projet de Lucio Lascaray qui a entrepris les travaux en 1929. Elle a installée par le club de montagne de Vitoria. Le dessin de la plaque est de Angel Aguirre et a été effectué dans les ateliers du Puy-de-Dôme en France.

Le sommet du Gorbeia (Gorbea en castillan) abrite deux points géodésiques l'un est la croix[1] et l'autre est la table panoramique[2].

La croix[modifier | modifier le code]

Croix du Gorbeia.

Dans les années 1899 les papes Léon XIII a demandé à ériger des croix sur tous les sommets des montagnes les plus élevées de la chrétienté marquant ainsi l'entrée au nouveau XXe siècle. Comme cette demande ne pouvait pas avoir une autre forme le catholicisme basque a obéi fidèlement.

Léon XIII a demandé que se constituent des commissions pour promouvoir et organiser ces projets. La commission basque, organisée par le curé de zeanuri, Juan Bartolomé de Alcibar, et présidée par l'archiprêtre de Zigoitia, José María de Urratxa, décide d'ériger une grande croix dans la montagne la plus haute, dans le Gorbeia, sur la colline de Gorbeiagana. L'architecte Casto de Zabala a été en charge de ces quatre projets.

La première croix[modifier | modifier le code]

On décide d'élever une croix de 33,33 mètres de hauteur sur 14,5 mètres, l'aspa[3] horizontale était à 27 m de hauteur. On veut l'inaugurer pour 1900 mais les travaux sont retardées. Le 16 juin 1901 on commence le creusement des fondations de la croix.

Le budget était de 50 000 pesetas (300,5061 euros d'aujourd'hui) qui se collectent en souscription populaire. Dans le bulletin du Diocèse de Vitoria de 1901 on peut lire ce qui suit :

...Para realizarlo, la Comisión que suscribe, contando, desde luego con ese arranque viril y siempre generoso de los vascongados, que no en vano llevan como infiltrado en su espíritu y en su sangre el grito Aurrerá, es decir, siempre adelante y con ánimo resuelto para todo o bueno y grandioso, acude á los hijos de Vizcaya y Álava invitándoles á contribuir con su óbolo para la erección de una cruz colosal de hierro, cuyo estudio está ya hecho y que ha de ser de mayores ó menores dimensiones, de 33 metros ó menor, según la importancia de lo que se recaude
… Pour l'effectuer, par la Commission qui souscrit, comptant, évidemment avec ce démarrage viril et toujours généreux de des vascongados[4], portent infiltré dans leur esprit et dans leur sang non en vain le cri Aurrerá, c'est-à-dire, toujours en avant et une résolution pour tout ce qui est bon et grandiose, va aux fils Biscaye et d'Alava les invitant à contribuer de leur obole pour l'érection d'une colossale croix de fer, dont l'étude est déjà réalisée et qui doit être d'une taille plus grande ou plus petite, 33 mètres ou moins, selon l'importance des dons

Le 12 novembre 1901 on inaugure le monument, les bergers des campas du Gorbea qui sont allées à l'inauguration ont prédit qu'elle ne tiendrait pas longtemps debout, et il en sera ainsi. Le 12 du mois suivant le monument tombera au sol. }

Cette croix a été construite à Luchana dans les ateliers de Serapio Goikoetxea (maire de Barakaldo à cette époque). Des ateliers, qui étaient face à la gare de chemin de fer, elle sera transportée en train jusqu'à Izarra et de là, en charrettes, les habitants de Zarate, la porteront au sommet dans un voyage qui durera 14 heures.

La seconde croix[modifier | modifier le code]

Il ne se passera pas beaucoup de temps pour recommencer les travaux de la croix. On reconstruira de nouveau une croix aussi grande que la première (durant la première année de sa construction elle atteindra 25 mètres). Vingt deux mois plus tard on inaugure la nouvelle croix. Le 1er octobre 1903 elle sera bénite avec des eaux de la rivière Jordan.

Le 12 février 1906 un ouragan renverse de nouveau la croix.

Le curé de Zeanuri commentait l'ensemble du projet, qui était plus prétentieux que l'édification de la croix dans le bulletin de l'Évêché de Vitoria-Gasteiz :

Para completar el proyecto faltan aún ciertos detalles que consisten en una pequeña capilla en el espacio de diez metros que hay de columna á columna, entre las cuatro dobles que sirven de base, cuya cerradura harían cuatro grandes planchas de hierro con inscripciones en varios idiomas, colocándose en su interior una imagen del Sagrado Corazón de Jesús. Acaso aparezca alguna alma generosa que con espíritu de piedad, done recursos para estos detalles, é indudablemente fomentaría la devoción á la monumental Cruz de Gorbea
Pour compléter le projet il manque encore certains détails qui consistent en une petite chapelle dans l'espace de dix mètres qui va de colonne à colonne, entre les quatre doubles qui servent de base, dont la serrure feraient quatre grandes plaques de fer avec des inscriptions en plusieurs langues, et en plaçant à intérieur une image du Sacré Cœur Jésus. Peut-être Apparaitra une certaine âme généreuse qui avec un esprit de piété, fait don des ressources pour ces détails, et indubitablement favoriserait la dévotion à la Croix monumentale de Gorbea

La troisième croix, l'actuelle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Croix du Mont Gorbea.

Édifiée en 1907, la troisième croix possède une hauteur de 17,23 mètres et une structure qui rappelle la tour Eiffel.

Le couplet[modifier | modifier le code]

Extrait de l'arrangement/version populaire de la croix est le couplet suivant :

Dans la montagne Gorbea
dans le plus haut il y a une Croix,
gardant des villages
de tout Arratia de marche tu es toi.

Le soleil de l'aube
là d'abord il illumine généralement
et moi pensant à Clara
en veillant les brebis je me mets à chanter

Ascensions[modifier | modifier le code]

Les itinéraires sont nombreux et accessibles depuis tous les versants pour accéder à son sommet.

Depuis Pagomakurre

Utilisée par les biscaïens elle est très confortable et agréable. Laisser la voiture à Pagomakurre (883 mètres) prendre une large piste qui mène aux champs d'Arraba où on entre par le passage appelé Arrabakoate (1 073 mètres). Traverser ces champs pour atteindre à côté du refuge d'Elorria. Continuer en direction sud-ouest et passer sous le rocher de Gatzarrieta et traversant la cuenca d'Egiriñao par le large passage d'Aldape en arrivant à l'ermitage de la Virgen de las Nieves (Vierge des Neiges) et à son refuge proche. Monter entre quelques pierres jusqu'au col d'Aldaminoste (1 321 mètres) qu'il faut laisser à gauche, très près du sommet de l'Aldamin (1 378 mètres) et à droite se dresse la montagne du Gorbeia avec sa croix sur le sommet. Monter le flanc pour arriver au sommet.

Depuis Zarate

C'est l'itinéraire qui a été suivi pour monter la croix par les porteurs. Depuis Zarate (730 mètres) suivre une piste qui laisse à gauche le Llana (866 mètres) pour atteindre les cols de Lezaldia (845 mètres) et Errentigarran (834 mètres). Laisser à droite le promontoire d'Alpartzahar (956 mètres) en arrivant à Iturrikiano Mugarria (943 mètres). Laisser Araza en arrivant à Sakutuko arratea (1 108 mètres). Aller au refuge de Pagazuri en traversant la hêtraie. Suivre le chemin entre les collines Pagazuri et Arroriano et l'on se trouve sur la colline dans laquelle s'élève la croix qu'il faudra appréhender par la gauche.

Par les barrages

Depuis les barrages de Murua[5] (683 mètres) suivre le cours de la rivière Zubialde par la route jusqu'aux carrières transformées en zone de détente. À partir d'ici une alternative ;

  • Par le chemin de Murua, monter vers la colline de Gonga jusqu'à atteindre la zone appelée Sekelekularreko landa puis suivre le chemin qui vient de Zarate.
  • Par le chemin d'Eguillolarra monter sous la ligne de crête et passer au-dessus des grottes pour atteindre les cabanes d'Eguillolarra (1 205 mètres) dans le versant est d'Arroriano (1 343 mètres). Poursuivre jusqu'au col que forment les collines de Gorbeia et d'Arroriano. Monter la colline du Gorbeia jusqu'à la croix.
Depuis Barazar

Depuis le col de Barazar[6], sur la N-240 (605 mètres), par le chemin qui mène à Saldropo pour arriver au refuge d'Arteane (624 mètres). Bifurquer à droite juste après avoir passé le refuge et dans un croisement, suivre sur la gauche jusqu'à la paroi rocheuse d'Atxuri (936 mètres). Via la paroi d'Atxuripe arriver au passage d'Atxuri (917 mètres) et un sentier arriver à Agiñalde (903 mètres). Laisser à droite les cabanes de Zenigorta et Larragoien (1 003 mètres) se diriger vars le passage de Dulau (1 136 mètres), passer le canyon suivant où on prendra la forte pente du chemin de Dulau pour arriver au col d'Aldamiñoste et de là au sommet.

Depuis Ubide

En remontant le canyon de Zubizola jusqu'à Agiñalde (903 mètres). Poursuivre jusqu'au col de Dulau (1 136 mètres) et de là vers celui d'Aldamilñoste (1 321 mètres) puis grimper vers la croix.

Depuis Sarria

Partir depuis le Centre d'Interprétation du Parc naturel du Gorbeia et continuer par le chemin de Zaldibartxo en affranchissant la rivière Baias deux fois pour arriver à la montée finale vers la croix.

Temps d'accès[7] 
  • Pagomakurre (1h 45m).
  • Sarria (2h 45m par Baias).
  • Zarate (1h 45m).
  • Murua (1h 45m).
  • Altube (4h)
  • Baranbio (4h 30m)
  • Ubide (2h 45m)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Vertice 8722
  2. (es) Vertice 8700
  3. Aspa:Ensemble deux madriers ou bois croisés l'un sur l'autre de sorte qu'ils forment un X
  4. Vascongado et vascongada (du latin vasconicātus, « fait vascón ». Diccionario de la lengua española (vigésima segunda edición), Real Academia Española, 2001)
  5. (es) Ascensión al Gorbea desde Murua
  6. (es) Subida al Gorbeia desde Barazar
  7. (es) Source (rutas de ascenso) : Mendikat

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :