Gor Mahia Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gor Mahia.

Gor Mahia F.C.

Logo du Gor Mahia F.C.
Généralités
Nom complet Gor Mahia Football Club
Surnoms The Mighty Gor,
Kogallo,
Mayienga
Fondation 17 février 1968
Couleurs vert et blanc
Stade Nairobi City Stadium
(15 000 places)
Siège Nyayo National Stadium
P.O.BOX 5694-00506
00100, Nairobi
Championnat actuel Kenyan Premier League
Président Drapeau : Kenya Ambrose Otieno Rachier
Entraîneur Drapeau : Écosse Frank Nuttall
(Depuis le 3 septembre 2014)
Joueur le plus capé Drapeau : Tanzanie Abbas Khamisi Magongo (milieu de terrain)
Site web gormahia.co.ke
Palmarès principal
National[1] Championnat du Kenya (15)[note 1]
Coupe du Kenya (10)
Supercoupe du Kenya (1)
International[1] Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe de football (1)
Coupe CECAFA (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
[Championnat du Kenya de football]
0

Dernière mise à jour : 15 novembre 2012.

Nairobi City Stadium
Stadium.svg
Généralités
Noms précédents
African Stadium
Adresse
City Stadium road
00100, Nairobi
Coordonnées
Utilisation
Clubs résidents
Gor Mahia F.C.
Propriétaire
Municipalité de Nairobi
Administration
Municipalité de Nairobi
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
15 000

Géolocalisation sur la carte : Nairobi

(Voir situation sur carte : Nairobi)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Kenya

(Voir situation sur carte : Kenya)
Point carte.svg

Le Gor Mahia Football Club, est un club kényan de football fondé le 17 février 1968 et basé dans la ville de Nairobi, la capitale du Kenya. Il est le club le plus titré du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club est né le 17 février 1968 par la fusion de Luo United F.C. et de Luo Stars F.C. Un de ses fondateur fut Tom Mboya alors qu'il était ministre de la Planification économique et du Développement.
Son nom provient d'un chef de clan luo du XIXe siècle appelé Gor k'Ogalo et surnommé Gor Mahia (mahia signifie « quelque chose de merveilleux et de mystérieux » en langue luo).

En 1980, le président de la République Daniel arap Moi donne une directive présidentielle enjoignant la disparition de toutes les associations ayant un nom tribal ou à caractère comme tel. Dans le milieu du sport, deux clubs de football sont particulièrement visés : le Gor Mahia F.C. et l'Abaluhya FC. Si ce dernier obtempère et renomme le club en AFC Leopards. Les dirigeants du Gor Mahia F.C. refusent[note 2], arguant que le nom d'un héros de légende n'a rien de tribal.

Les années de gloire se situent entre 1968 (année de sa création) et 1995 (année de son dernier titre de champion au XXe siècle). Entre 1996 et 2005, le club frôle par trois fois la relégation en 2e division. Depuis l'année 2010 et malgré que le manque de moyens financiers reste, comme pour tous les autres clubs de football kényans, structurel, le club renoue avec les succès nationaux.

Si le club évolue, normalement, à domicile au Nairobi City Stadium, lors de matchs plus importants, il évolue au Nyayo National Stadium (où ce trouve, par ailleurs, son siège social) de 30 000 places.

Son plus grand rival est un autre club de Nairobi, l'AFC Leopards.

La tragédie du 23 octobre 2010[modifier | modifier le code]

Lors du derby opposant le club à l'AFC Leopards au Nyayo National Stadium, une bousculade à l'entrée du stade due à des accès restés fermés fait sept morts et des dizaines de blessés[2].
La rencontre, qui avait déjà débuté, est interrompue par l'arbitre pendant dix minutes avant de reprendre et voit la victoire de Gor Mahia avec un résultat de 1-0 grâce à un coup de pied de réparation à la 90e minute de jeu.

Hooliganisme[modifier | modifier le code]

Lors de la demi-finale retour de la coupe du Kenya de football du 18 mai 2011 au Nyayo National Stadium et opposant le club à Ulinzi Stars, les supporters de Gor Mahia forcent l'arbitre à stopper définitivement le match à la 56e minute de jeux[3].
Les faits : alors que Gor Mahia est mené 0-1, l'arbitre annule l'égalisation pour une position de hors jeux pendant le tir d'un coup franc direct puis refuse un coup de pied de réparation, toujours en faveur de Gor Mahia. Les supporters du club lancent, pendant 20 minutes, des pierres en direction du terrain forçant l'arbitre à arrêter définitivement la partie.

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Défenseurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Kenya John Ogola (1978-1987)
  • Drapeau : Kenya Austin Oduor Origi, aussi capitaine entre 1987 et 1990 et capitaine des Harambee Stars de 1988 à 1990

Milieux[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Ouganda Tim Ayieko (1979-1983)
  • Drapeau : Tanzanie Abbass Khamis Magongo (1984-1991)
  • Drapeau : Ouganda Abbey Nassur (1979-1996)

Attaquants[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Kenya Maurice Ochieng' (1975-1985)
  • Drapeau : Kenya William Obwaka (1980-1985)
  • Drapeau : Kenya George Odhiambo (2009-2011)
  • Drapeau : Kenya Nahashon Oluoch (1979-1982)

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Le meilleur buteur du club mais aussi le champion des buts marqués en une saison en championnat du Kenya de football est Maurice Ochieng' avec 26 concrétisations en 1976[4].

Joueurs avec une carrière internationale[modifier | modifier le code]

Hymnes des supporters[modifier | modifier le code]

Les supporters qui sont reconnus pour leur agitation, voir leur violence, et se surnomment eux-mêmes the K'Ogalo Green Army, the followers of Gor Mahia (« l'armée verte de K'ogalo, les partisans de Gor Mahia ») ont plusieurs « chants de guerre » :

  • K'Ogalo taya, Gor, timbe duto yuakni ! (« K’Ogalo la lumière, Gor, toutes les équipes tremblent devant toi ! ») ;
  • Waloyo, olowa, wagoi (« Nous gagnons, nous perdons, nous vous rosserons de toute façon ») ;
  • Sama wan K'Ogalo, ok'wayiengini (« Quand nous sommes avec K'Ogalo, nous ne sommes jamais satisfait ») ;
  • Unbwogable[note 3] (« Inarrêtable », « Inébranlable »), à partir de la chanson du même nom du groupe de rap luo GidiGidi MajiMaji (en).

Palmarès[modifier | modifier le code]


Compétitions nationales Compétitions internationales


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Ligue de football kényane donne le chiffre de 15 titres en citant l'année 1980 alors que le club fut vice-champion (champion AFC Leopards). Le club donne le chiffre exact de 14 titres
  2. Les dirigeants voulaient changé le nom en Gulf Olympic Rangers mais, sous la pression des supporters, sont revenus sur leur décision.
  3. Unbwogable est un mot en sheng construit à partir du préfixe anglais un « non » du verbe luo bwogo « trembler » et du suffixe anglais able « capable ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Sunday Nation ; « Seven dead in Kenya football stampede » ; article du 23 octobre 2010 par Walter Menya [(en) lire en ligne]
  3. Kenyan Premier League, « Crowd trouble halts 'Top 8' semi-final clash », article du 19 mai 2011 [(en) lire en ligne]
  4. (en) Dennis Machio, « Kennyas all time top scorer Maurice Sonyi honored », Football, sur michezoafrika.com, Michezoafrika Limited,‎ 2010 (consulté le 1er octobre 2013)
  5. StarAfrica, « Gor Mahia bat Sofapaka par 1-0 », article du 26 octobre 2011 [(en) lire en ligne]
  6. Daily Nation, « Gor Mahia bat Mathare United par 3-0 », article du 24 janvier 2009 [(en) lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]