Gonzalo Fernández de Córdoba y Fernández de Córdoba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gonzalo Fernández de Córdoba, (1524, Cartagène - 1578, Odon) troisième Duc de Sessa était le fils de Luis Fernandez de Cordoue et de Elvire Fernandez de Cordoue, seconde duchesse de Sessa, fille du Grand Capitaine, et héritière d'importants domaines féodaux en Andalousie et dans le Royaume de Naples.

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Au début 1521, le couple déménage de Rome à Naples pour retourner à Rome en 1522 lors de la nomination de Luis comme ambassadeur de Charles Quint devant le Saint-Siège. En septembre 1524, Elvire meurt lors d'un accouchement à Sessa. En août 1526, Luis meurt à son tour. Les parents du défunts rentrent en Espagne avec leurs trois fils : Gonzalo, Francisca et Béatrice. Ils grandissent dans la puissante noblesse cordouanne. Leur mariage est décidé par leurs oncles paternels afin d'augmenter le patrimoine de la famille. Francisca est mariée avec Francisco de Zuniga, Marquis de Gibraleon ; Béatrice à Fernand Floch de Cardone ; et Gonzalo à Maria Sarmiento de Mendoza, fille du puissant secrétaire Francisco de Los Cobos.

Gonzalo reçoit une éducation soignée à Grenade qui inclut l'étude des langues classiques, la musique, la poésie, le maniement des armes, le cheval, et la chasse. Cette éducation bénéficie également à son esclave africain à qui il donne le nom de Jean le Latin et qui devient un grand poète et humaniste de la renaissance espagnole. Ces années d'étude s'achèvent quand son oncle Pierre de Cordoue décide qu'il est temps pour lui de trouver une épouse au jeune duc.

Sa vie se tourne dès lors vers la cour de Charles Quint. Par la médiation de l'empereur, les négociation s'orientent vers la famille de l'un des principaux ministres de la cour, le puissant secrétaire Francisco de Cobos, qui dirige les gouvernements d'Italie et d'Espagne. Il épouse en 1538 sa fille Marie.

Références[modifier | modifier le code]