Goniobranchus coi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Goniobranchus coi est une espèce de nudibranche du genre Goniobranchus[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans la zone tropicale ouest du Pacifique.

Habitat[modifier | modifier le code]

Son habitat est la zone récifale externe sur les sommets ou sur les pentes jusqu'à la zone des 20 m de profondeur.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce peut mesurer plus de 6 cm.

Le corps de cet animal peut être décrit en deux parties distinctes, le pied et le manteau.

Le pied est étiré et quasiment recouvert par les bords du large manteau, il est de teinte blanche à beige clair le tout légèrement rosé avec une ligne noire juste en dessous de la liaison pied/manteau.

La livrée du manteau peut varier d'un individu à l'autre de par la coloration et la présence ou non de points sombres. Entre les rhinophores et le panache branchial se dessine une zone aux contours irréguliers, délimités par un trait noir,dont l'intérieur est coloré dans les tons beiges dominants avec parfois présence de taches blanches ou beige sombre. Les rhinophores sont lamellés et en pointes et les branchies cernent l'anus, l'ensemble est rétractile en cas de danger.

En dehors de la zone centrale les couleurs créent un dégradé vers le bord de la jupe du manteau, allant du blanc vers le beige rosé avec une bande blanche et un liseré pourpre périphérique à la bordure de la robe.

Certains spécimens peuvent avoir des points noirs également.

Lors de ses déplacements, ce Goniobranchus fait onduler les bords de sa jupe.

La ponte est de couleur jaune pâle avec des taches jaunes plus foncées.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Ce nudibranche est benthique et diurne, se déplace à vue sans crainte d'être pris pour une proie de par la présence de glandes défensives réparties dans les tissus du corps.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Goniobranchus coi se nourrit principalement, d'après les observations actuelles, d'éponges.

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P.L. Beesley, G.J.B. Ross et A. Wells, Mollusca-The southern synthesis, vol.5,‎ 1998 (ISBN 0-643-05756-0)
  • David Behrens, Nudibranch behaviour,‎ 2005 (ISBN 978-1878348418)
  • Gary Cobb et Richard Willan, Undersea jewels- a colour guide to nudibranchs,‎ 2006 (ISBN 0642568472)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johnson R.F. & Gosliner T.M. (2012) Traditional taxonomic groupings mask evolutionary history: A molecular phylogeny and new classification of the chromodorid nudibranchs. PLoS ONE 7(4): e33479., available online at http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0033479