Goniatite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les goniatites sont un ordre de la sous-classe des Ammonoidea (qui comprend également les Ceratitida et les Ammonites du Mésozoïque) apparu au début du Dévonien (il y a 400 millions d'années). Elles connurent leur développement maximal au Carbonifère et au Permien et disparurent à la fin de cette période, il y a 251 millions d'années (Extinction du Permien).

Les goniatites possédaient une coquille caractéristique, dont les chambres étaient séparées par des sutures en zig-zag. L'animal vivait dans la chambre la plus grande, et les autres, remplies de gaz, avaient un rôle hydrostatique : Comme les ammonites, les goniatites nageaient en pleine eau. Elles possédaient deux yeux bien développés et des tentacules.

Les goniatites sont de taille réduite, dépassant rarement 15 cm de diamètre, et faisant souvent moins de 5 cm. Leur coquille est toujours enroulée dans un seul plan ; sa forme suggère que la plupart devaient plutôt mal nager.

Biotope[modifier | modifier le code]

Les goniatites vivaient dans des mers de salinité normale, comme les autres céphalopodes. Elles étaient plus abondantes sur les plateaux continentaux, à des profondeurs moyennes, qu'au large ou directement près des côtes. On ignore de quoi elles se nourrissaient : leurs fossiles en parfait état sont rares et l'examen de leur estomac n'a pas donné de résultats indiscutables. Cependant l'absence de mâchoire calcifiée comparable à celle des ammonites plus tardives exclut un régime de coquillage ou d'animaux à carapaces dures.

Les goniatites sont relativement courantes en Amérique du Nord, Europe, Afrique du Nord et Australasie, dans des zones qui étaient à l'époque tropicales ou sub-tropicales. Plusieurs d'entre elles sont des fossiles stratigraphiques importants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :