Gongkar Chöde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

29° 17′ 52″ N 90° 59′ 04″ E / 29.29777778, 90.98444444 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gonggar.

Le monastère de Gongkar Chöde (tibétain: གོང་དཀར་དགོན་པ།  ; Wylie : chos sde, Qoide; chinois simplifié : 曲德寺 ; pinyin : Qude si bzw. Gongga Qude si chinois simplifié : 贡嘎曲德寺 ; pinyin : Gongga Qude si) ou Gongkar Dorjeden (Wylie : Gong dkar rdo rje gdan) bzw. Dorjeden-Kloster (chin. Duojidan si 多吉丹寺) est un monastère bouddhique dans la région de Gongkar dans la région autonome du Tibet en Chine. Il appartient à l'école Sakyapa du bouddhisme tibétain (Vajrayana). Le monastère a été fondé en 1464 par Dorjedenpa Kunga Namgyel (Gongkar Dorjedenpa) (1432-1496)[1]. Dans ses locaux, se trouvent des peintures murales récentes représentant les douze actes principaux du Bouddha Shakyamuni ainsi que des peintures murales originales représentant les "5 cinq grands maîtres de la lignée Khön" de la tradition Sakya[2] et Dampa Sönam Gyaltsen[3] à Kyenri.

Le monastère a été pillé durant la révolution culturelle[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Keith Dowman: The Power-Places of Central Tibet: The Pilgrim's Guide. Routledge & Kegan Paul Ltd., London 1998. ISBN 0-7102-1370-0(Online-Text)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. tibet. Thu ston (Thon mi) kung dga' rnam rgyal; chinois simplifié : 吐敦•贡嘎南杰 ; pinyin : Tudun Gongga Nanjjie; andere Namensformen: Dorjedenpa Kunga Namgyel, Gongkar Dorje Dhen, Thumi Kunga Namgyal, Gongkar Dorjedenpa u.a.
  2. Sachen Kunga Nyingpo , der „Große Sakyapa“ (1092–1158), Sonam Tsemo (1142–1182), Drakpa Gyaltsen (1147–1216), Sakya Pandita (1182–1251), Drogön Chögyal Phagpa (1235–1280)
  3. (1386-1434)
  4. Michael Buckley, Tibet, édition No 2, Bradt Travel Guides, 2006, 310 p., en part. p. 161