Goliathus goliatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Goliathus goliatus est une espèce de coléoptère de la famille des Scarabaeidae, sous-famille des Cetoniinae, de la tribu des Goliathini et du genre Goliathus.

Dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par Carl von Linné en 1771 sous le nom de Scaraboeus goliathus, en 1771. Il a été reclassé dans le genre Goliathus par Jean-Baptiste de Lamarck en 1801. À noter que l'entomologiste amateur britannique Dru Drury (1725-1804) en 1773, a écrit Scaraboeus goliatus (sans h) et cette orthographe est celle qui prévaut aujourd'hui [1].

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Scarabaeus Goliathus (Linné 1771) Basinome
  • Goliathus africanus (Lamarck, 1801)
  • Goliathus giganteus (Lamarck, 1817)
  • Goliathus adspersus (Sjostedt, 1927)
  • Goliathus albovariegatus (Sjostedt, 1927)
  • Goliathus apicalis (Kraatz, 1895)
  • Goliathus albatus(Kraatz, 1897)
  • Goliathus confluens (Kraatz, 1897)
  • Goliathus conjunctivittis (Kraatz, 1898)
  • Goliathus curtivittis (Kraatz, 1898)
  • Goliathus connectens (Csiki, 1904)
  • Goliathus albipennis (Endrodi, 1960)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèce
  • Goliathus goliatus conspersus (Kraatz, 1895)

Description[modifier | modifier le code]

Goliathus goliatus une des plus grandes espèces du genre Goliathus, avec une longueur de corps d'environ 50 à 110 millimètres chez les mâles et environ 50-80 millimètres chez les femelles. Le pronotum est principalement noir, brun, avec des rayures longitudinales blanchâtres, tandis que les élytres sont généralement sombres. Ce schéma habituel peut varier considérablement dans certaines sous-espèces et formes.

Biotope[modifier | modifier le code]

Goliathus goliatus est principalement présent dans la canopée des forêts équatoriales et dans la savane sub-équatoriale.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est répandue de l'ouest à l'est de l'Afrique équatoriale (Cameroun, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Gabon, Kenya, Nigeria, Tanzanie et Ouganda).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zoologische mededeelingen, Volume 43, 1969, p.25

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]