Golfe de Cambay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Golfe de Cambay
Image satellite de la péninsule du Kâthiâwar bordée à l'est par le golfe de Cambay.
Image satellite de la péninsule du Kâthiâwar bordée à l'est par le golfe de Cambay.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de l'Inde Inde
Subdivisions
territoriales
Gujarat
Géographie physique
Type Golfe
Localisation Mer d'Arabie (océan Indien)
Coordonnées 21° 24′ N 72° 24′ E / 21.4, 72.4 ()21° 24′ Nord 72° 24′ Est / 21.4, 72.4 ()  
Longueur 150 km

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Golfe de Cambay

Le golfe de Cambay - dit aussi golfe de Khambhat - est un bras de la mer d'Arabie situé sur la côte occidentale de l'Inde, dans l'État du Goujerat. Long d'environ 150 km, il sépare la péninsule du Kâthiâwar à l'ouest de la partie orientale de l'État du Goujerat à l'est. La Narmadâ et la Tâptî y ont leur embouchure.

Peu profond, il abonde en bancs de sable, on observera son fort ensablement très visible sur la photo satellitaire ci-contre. Il est connu pour ses marées de grande amplitude. À marée basse, le fond affleure quasiment à peu de distance de la ville de Cambay. Le Alang Ship Recycling Yard - le plus important chantier de dépeçage de navires au monde - tire profit de ces marées importantes. De grands bateaux sont échoués durant les grandes marées bi-mensuelles et sont démantelés quand la marée recule.

Le golfe de Cambay a été un centre important de commerce depuis l'Antiquité, ses ports relient l'Inde centrale aux routes commerciales maritimes de l'océan Indien. Bharuch (Broach, Barygaza), Surat, Cambay, Bhavnagar et Daman sont des ports historiques importants, Bharuch durant l'Antiquité, Cambay le plus important du golfe au Moyen Âge, avant son envasement, Surat à l'époque de l'Empire moghol.

Le tsunami de 2004, en passant par le golfe de Cambay, balaye son fond et met à nu les vestiges d'une ville située à une quarantaine de mètres de profondeur. Les scientifiques indiens ont daté le site à l'aide du carbone 14 et l'évaluent à environ 7500 av. J.-C.[1]. Il est à noter que la découverte du site n'est pas due au tsunami lui-même mais remonte à plusieurs années auparavant, au hasard d'une étude de la turbidité de l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Sous les eaux du golfe de Khambat », Futura-Science (consulté le 26 avril 2012)