Golden retriever

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Golden Retriever)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Golden.
Golden retriever
Golden retriever Fauve clair ( f-cl ).
Golden retriever Fauve clair ( f-cl ).

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Caractéristiques
Silhouette Bien proportionnée, puissant, robuste.
Taille 56 à 61 cm (M), 51 à 56 cm (F)
Poil Plat ou ondulé avec de bonnes franges. Sous-poil serré.
Robe Blanc-crème à doré foncé.
Tête Large, bien ciselée. Stop bien marqué. Truffe noire.
Yeux Marron foncé, bien écartés. Bord des paupières foncé.
Oreilles Taille moyenne, pendantes, attachées à peu près au niveau des yeux.
Queue Attachée et portée au niveau du dos, ne s'enroule pas, atteint le jarret.
Caractère Docile, intelligent, doux, amical et sûr de lui.
Autre
Utilisation Chien de chasse, Chien de compagnie
Nomenclature FCI
  • groupe 8
    • section 1
      • no 111

Le golden retriever ou simplement golden est une race de chien d'origine britannique. Sélectionné comme un chien de rapport, le golden retriever est une race très populaire depuis les années 1990. Il s'agit d'un chien de taille moyenne, ressemblant au labrador, mais possédant une robe à poil long, de couleur crème à doré foncé.

Historique[modifier | modifier le code]

Les origines du golden retriever sont controversées. La race pourrait être issue d'un groupe de chiens du Caucase apparentés au leonberg, ramenés en Grande-Bretagne ou achetés en 1858 à un cirque russe par le futur Lord Tweedmouth[1]. Plus officiellement, en 1868, Lord Tewdmonth croise un wavy coated jaune à une femelle tweed water spaniel. Lors de la sélection d'autres races comme le setter irlandais et le chien de Saint-John sont probablement intervenues[2].

Le golden retriever est montré en exposition canine pour la première fois en 1909[2]. Le nom, signifiant en anglais « rapporteur doré », fait référence à la couleur de son poil ou, plus exactement du poil de couverture qui prend l'apparence de fils d'or ou de blanc à la lumière. Cette race, enregistrée en Angleterre en 1913, a été développée pour servir de chien rapporteur, plus particulièrement pour de la chasse au gibier d'eau[réf. nécessaire]. La race a été reconnue en 1931 comme pure race en Angleterre[3].

En France, les premiers sujets sont importés en 1925, mais l'élevage ne démarre qu'après la Seconde Guerre mondiale et depuis les années 1990, le golden retriever est une race populaire[2]. On estime aujourd'hui la population française des goldens retrievers à près de 50 000 individus. En 1995, les naissances de goldens sont montées en flèche pour passer de 2 288 à 7 347 en 2004, 7 849 en 2005, et 7 891 en 2006. Il bat donc son cousin le labrador retriever qui lui a eu 7 849 naissances en 2005[réf. nécessaire].

Standard[modifier | modifier le code]

La robe du golden retriever va du blanc crème au terre de sienne.

La race est grande et similaire en apparence au labrador retriever. C'est un chien harmonieux, puissant, de constitution robuste à l'expression empreinte de douceur. La queue est portée au niveau du dos, elle atteint le jarret et ne s'enroule pas à l'extrémité. La queue, bien frangée, est portée dans le prolongement du dos. La tête présente un stop marqué, une truffe noire, des oreilles pendantes de taille moyenne. Les mâchoires sont fortes. Les pieds sont ronds dits en « pieds de chat »[4].

La fourrure est épaisse et soyeuse, le poil est plat ou ondulé, avec des franges. La robe peut aller du crème pâle à la couleur terre de sienne brûlée (doré foncé), c'est d'ailleurs la couleur originelle du golden car celui-ci n'est ni blanc ni crème pâle. Les couleurs blanc neige, acajou, noir ou chocolat ne sont pas admises (un Golden « noir » est en fait un retriever à poil plat)[4].

Caractère[modifier | modifier le code]

Le standard FCI décrit le golden retriever comme un chien docile, intelligent, naturellement doué pour le travail, doux, amical et sûr de lui[4].

Ce sont des chiens qui ont besoin d'espace et d'exercice, ils sont aussi très attirés par l'eau. À cet égard, ils possèdent un sous-poil qui les protège du froid et de l'eau, des pattes palmées et une queue qu'ils utilisent comme une godille pour s'aider à se propulser et à se diriger avec aisance.

Les goldens retrievers sont très affectueux et faciles à éduquer mais il faut compter avec leur sensibilité : agir par des encouragements plutôt que par des réprimandes que le chien supporte aussi mal que le drill. Forcé, son caractère quelque peu indépendant et têtu refait alors surface et il devient absent, voire rétif. Le golden n'est pas un chien à dresser, mais à éduquer.

Santé[modifier | modifier le code]

Les Goldens ont besoin de beaucoup d'exercice mais ils peuvent aussi s'épanouir en appartement car ce sont des chiens très proches de leurs maîtres dont ils n'aiment pas être séparés. Leurs oreilles sont fragiles et doivent être lavées très régulièrement afin qu'ils n'attrapent pas d'otite dont un premier symptôme est le rougissement ou brunissement de l'intérieur de l'oreille, avant d'autres complications.

Ils sont également sujets aux maladies de peau (dermites, allergies…). Par contre, la dysplasie est courante et peut affecter également le coude et pas seulement la hanche.

Comme n'importe quel chien, il peut également souffrir d'autres maladies et de sa faiblesse de plus en plus courante au niveau du foie. Des tendances à certaines maladies ont toutefois été remarquées : la leptospirose, l'ostéochondrose, et certaines tares oculaires, comme la cataracte juvénile, ou encore l'atrophie progressive de la rétine (APR), qui peuvent conduire toutes deux à la cécité.

Utilité[modifier | modifier le code]

Le golden retriever peut servir de chien d'assistance pour les handicapés.
Le golden retriever est un chien de rapport.

Le golden retriever est un chien de service utilisé dans des fonctions d'aide ou de support à son maître. C'est pourquoi il est souvent utilisé comme chien guide, voire d'aide aux personnes souffrant de handicaps divers (sourds, voire hémiplégiques). De par son odorat très développé, il est également dressé pour la recherche de personnes ensevelies dans des décombres, ou encore, d'explosifs ou de drogue.

Ce sont des chiens sensibles et d'allure avenante qui établissent un contact facile et constructif avec les personnes qui les entourent, ce qui fait d'eux des chiens qui trouvent leur place dans les hôpitaux ou les centres d'hébergement pour personnes âgées, par exemple. Ils sont efficaces dans les concours d'obéissance et sont sélectionnés comme chiens guides ou chien de recherche (personnes ensevelies, drogues, armes), rôles pour lesquels, respectivement, leur délicatesse de prise en bouche et leur odorat fort développé sont essentiels.

Élevage[modifier | modifier le code]

Croissance[modifier | modifier le code]

Le golden retriever atteint sa taille maximale vers un an et demi et son poids maximal après deux ans. Généralement très claire à la naissance, la robe fonce d'année en année. La couleur des oreilles et du fouet du chiot présagent de la teinte plus ou moins foncée de son apparence plus tard.[réf. nécessaire]

De leur développement plutôt lent (adultes vers 18 mois), ils acquièrent une intelligence particulière et une grande faculté d'apprentissage. Exubérant les premières années, leur caractère ne se stabilise que vers quatre ans.

Espérance de vie[modifier | modifier le code]

Le golden retriever vit en moyenne de 12 à 14 ans[5], mais peut atteindre très rarement 17 ans[réf. nécessaire].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le golden retriever, comme son cousin labrador, manifeste des problèmes récurrents d'embonpoint. Il est essentiel d'adapter son régime alimentaire à ses habitudes de vie. Des éleveurs pourront ainsi conseiller des rations quotidiennes (à diviser en deux repas), constituées de 350 grammes de viande (blanche), de 250 grammes de glucides, et de 250 grammes de légumes cuits ; mais la plupart préconiseront les aliments secs, tel que les habituelles croquettes sèches.

Liens avec d'autres races[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas confondre le golden retriever avec le labrador retriever dont il diffère par son caractère plus indépendant. Le golden retriever, le labrador retriever et le retriever à poil plat (Flat-coated) sont trois races distinctes faisant partie de la même famille : les retrievers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dehasse Joël, Le Golden Retriever, Le Jour, éditeur, 1995
  2. a, b et c « Golden retriever - Description », sur http://www.scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté le 19 novembre 2013)
  3. (en) Histoire de la race des Golden Retriever
  4. a, b et c « Standard FCI N°111 », sur http://www.fci.be, Fédération cynologique internationale,‎ 28 juillet 2009 (consulté le 19 novembre 2013)
  5. « Communicanis »

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]