Goffredo Mameli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goffredo Mameli

Goffredo Mameli (né à Gênes le et mort à Rome le ) était un poète et un patriote italien du XIXe siècle, qui fut une figure notable du Risorgimento.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Goffredo Mameli, amiral sarde, commandait la flotte du royaume de Sardaigne.

Goffredo Mameli est l'auteur, à l’âge de 20 ans seulement, des paroles de l’hymne national italien, le Chant des Italiens (1847), connu en Italie sous le nom d’Hymne de Mameli et, en France, par son premier vers, Fratelli d'Italia.

Il participe en 1849 à la défense de la deuxième République romaine, sous les ordres de Giuseppe Garibaldi. Il fut blessé lors d'une attaque à la Villa Corsini défendue par les soldats français envoyé par Louis-Napoléon Bonaparte pour restaurer le Pape Pie IX sur son trône. La blessure ne semblait pas grave, mais elle s'infecta et provoqua sa mort après un mois d'agonie.