Godzilla, King of the Monsters!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Godzilla.

Godzilla, King of the Monsters!

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

poster japonais de la version internationale de Godzilla, King of the Monsters! (1956)

Réalisation Terry O. Morse
Ishiro Honda
Scénario Terry O. Morse et Al C. Ward
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Sortie 1956
Durée 80 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Godzilla, King of the Monsters! est un film japonais réalisé par Ishirō Honda et Terry O. Morse en 1956.

Cette version bénéficie d'un montage différent du Godzilla original de 1954, en se focalisant sur un personnage occidental, reporter américain incarné par Raymond Burr[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Des bateaux disparaissent mystérieusement sur les côtes du Japon. Steve Martin, un reporter américain, décide d'enquêter sur l’affaire. Au même moment, les insulaires de la petite île Odo redoutent la colère de Godzilla, un monstre marin vénéré depuis des temps immémoriaux. Leur village est complètement détruit. Le professeur Yamane découvre des traces de radioactivité dans le sol et en conclut que le monstre a été irradié par l'arme atomique...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Tôhô revend les droits de son long-métrage Gojira à la Transworld Pictures en 1955. Godzilla, King of the Monsters ! est le premier film japonais à être distribué en version doublée. Les producteurs décident de remonter le film en réalisant de nouvelles scènes, pour présenter le récit du point de vue "occidental", avec l'acteur Raymond Burr. Avec les scènes additionnelles et d'autres supprimées, Godzilla dure seulement 81min contre 98 pour la version originale japonaise. Ce second montage minimise l’implication des essais nucléaires américains dans la création du monstre[2].

La version présenté en France au cinéma avec un doublage français correspond à un troisième montage ou la plupart des scènes avec Raymond Burr ont été retirées et des passages inédits dans la version américaine réintégrés. Le doublage français modifie aussi la profession et le rôle de certains personnages, celui de Raymond Burr devient journaliste du New York Herald au lieu du United World News; le personnage de Akira Takarada devient le disciple du professeur au lieu d'être capitaine d'un navire; et contrairement à la version américaine qui garde les personnages japonais dans leurs langues originales sous-titré, le film est intégralement doublé. En France, il a fallu attendre 1997 pour que les éditions HK Video, label créé par Christophe Gans, commercialisent une VHS avec le montage original en Vo sous-titrée en français.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]