Godfred V de Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Godfred V le Noir (mort le 10 novembre 1187), (Gaélique: Gofraid mac Amlaíb; vieux norrois Guðrøðr Óláfsson), régna sur l'île de Man et des Îles de 1153 à 1158 puis sur île de Man de 1164 à 1187.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils aîné du roi Olaf Ier Morsel.

En 1153 il va en Norvège pour rendre l'hommage pour le compte de son père. En 1155 un parti d'îliens mécontents contre son gouvernement jugé « tyranique » fait appel à Somerled le roi de Kintyre qui avait épousé sa demi-sœur Ragnhailt, et lui propose du donner les « royaume des Îles » à son fils Dughall mac Somhairle. Somerled accepte et le 5 janvier 1156 Godfred V est défait lors d'un combat naval. Le royaume est divisé entre les deux prétendants. L'accord ne perdure pas car fin 1158 Somerled défait de nouveau Godfred qui est obligé de fuir son royaume en 1159 et de se réfugier à la cour du roi Inge Ier de Norvège où il réside jusqu'en 1164[1] .

Sa défection avec les troupes qu'il commandait lors de la bataille d'Oslo le 4 février 1161 est une des causes de la défaite et de la mort du roi Inge Ier[2].

Après la mort de Somerled en 1164 Godfred V retourne dans son royaume où son jeune frère, Ragnald III de Man avait usurpé le trône, il le capture le mutile et règne jusqu'à sa mort le 10 novembre 1187.

Le royaume de Godfred[modifier | modifier le code]

Les îles sous son contrôle étaient dénommées Suðr-eyjar, Sudreys ou « Îles du Sud », en opposition aux Norðr-eyjar, « Îles du Nord », c'est-à-dire les Orcades et les Shetland, qui formaient les Hébrides, avec l'île de Man. Il porta le titre de Rex Manniae et Insularum (« rois de Man et des Îles »). Godfred, après un affrontement avec Somerled, roi d'Argyll, en 1156/1164, perdit les Hébrides intérieures au large d'Argyll. Une souveraineté indépendante vit alors le jour entre les deux parties de son royaume.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

Godred V de Man laissa d'une maîtresse inconnue quatre enfants : Ragnald IV, Ivarr, père ou grand-père d'Ivarr de Man, Auffrica, épouse de John de Courcy, seigneur d'Ulster et une fille, mère de Ragnald, évêque des Îles. De Findguala, une princesse irlandaise épousée en 1176, il eut un fils, Olav II. Son seul fils légitime étant alors trop jeune, semble-t-il, pour occuper le trône, c'est Ragnald IV de man qui devient roi.

Précédé par :
Olav I
Rois de Man Suivi par :
Somerled
Précédé par :
Somerled
Rois de Man Suivi par :
Ragnald III
Précédé par :
Ragnald III
Rois de Man Suivi par :
Ragnald IV

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A.A.M. Duncan & A.L. Brown Argyl and the Isles in the earlier Middle Ages p. 196
  2. (en) Heimskringla: Saga « Hakon the Broad-Shouldered », chapitre XVII & XVIII p. 387-389

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (Londres 1998) « Godred II The Black » p. 427-428.
  • (en) A. A. M. Duncan et A. L. Brown, Proceedings of the society, 1956-1957, « Argyll and the Isles in the earlier Middle Ages », p. 192-220.
  • (no) Narve Bjørgo, « Gudrød Olavsson », Norsk biografisk leksikon,consulté le 15 octobre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]