Gobelin (Warhammer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gobelin.


Les gobelins sont un des peuples du monde de Warhammer et le plus représenté en nombre de la gent Peau Verte. Les gobelins sont une menace ancienne et récurrente pour les autres peuples dans le Vieux Monde, bien que leur faiblesse comme combattants et leur manque total d'organisation n'en fassent pas une menace durable. Ils sont extrêmement nombreux, comme leurs grands cousins les Orques, et comme eux sont bien répartis sur tout le territoire du Vieux Monde. Ils ont la même propension à se battre entre eux et une intelligence basse, mais leur méchanceté extrême et leur ruse mal tournée en font des "croques mitaines" redoutés des paysans et des communautés humaines isolées.

Physique[modifier | modifier le code]

Les gobelins sont généralement petits (60 centimètres à 80 centimètres), avec une grosse tête, un corps tordu et nerveux, des oreilles longues et pointues, et un visage grimaçant marqué par un nez proéminent. Leur peau, souvent sale, verte, grise brune ou noire. Ils ont les jambes arquées et des mains rapaces et griffues. Comme les autres Peau Verte, les gobelins arborent leurs cicatrices avec fierté.

Traits psychologiques[modifier | modifier le code]

Les gobelins sont extrêmement couards et n'attaquent habituellement qu'à au moins dix contre un ou, plus généralement, s'ils ont une chance sûre de l'emporter. Ils se battent souvent entre eux ou contre les autres peaux vertes, mais leur petite taille et leur faiblesse font qu'ils sont souvent asservis par les Orques dont ils servent (parfois) de garde-manger vivant! Ils ont une peur irraisonnée des Elfes et les fuiront la plupart du temps (ils sentent "bizarre"), à moins d'être nombreux et préparés auquel cas ils pourront se risquer à l'affrontement. Ils ont également la particularité d'être très lâches, et n'hésiterons pas à s'entretuer dans la discrétion (poison, poignard dans le dos…). Dès qu'ils sont en position de force, face à une espèce d'une taille inférieur par exemple (ce qui est assez rare), ils se donneront le plaisir de leurs enchaîner tortures et supplices, jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Peuples gobelins[modifier | modifier le code]

Les gobelins "communs" sont les plus nombreux des gobelins mais il existe d'autres races de gobelins dans le Vieux Monde:

  • Gobelins de la Nuit: Les gobelins de la nuit vivent dans des cavernes et des excavations grossières qu'ils creusent au plus profond des montagnes. Ils voient rarement le jour, sauf pour batailler contre les nains et les autres races, d'où leur surnom. Les gobelins de la nuit portent généralement des manteaux à capuchon de couleur sombre, et cultivent des variétés de champignons hallucinogènes, telles que le "bonnet de fou", avec lesquelles ils se droguent. Les plus dépendants entrent dans un état de folie furieuse qui décuple leurs forces avant la bataille, ce sont les fanatiques gobelins de la nuit (ils manient des boulets énormes au bout de chaînes et se laissent entraîner par leur course après les avoir fait tournoyer). Dans une bataille, ces gobelins totalement siphonnés sont aussi dangereux pour les ennemis que pour leurs propre troupes.

Les tactiques des gobelins de la Nuit sont parmi les plus fourbes. En plus des gobelins fanatiques, ils utilisent des rétiaires, gobelins armés de filets pour engluer l'ennemi. Enfin, ils sortent rarement de leurs cavernes sans leur "bétail" connu sous le nom de squig. Ces créatures ressemblent à des boules munies de deux pattes et d'une énorme bouche carnassière. On dit qu'il s'agit à l'origine de champignons qui auraient monstrueusement muté.

  • Gobelins des forêts: Les Gobelins des forêts ont été repoussés au plus profond des forêts du Vieux Monde par l'extension de l'humanité. Ils ne portent pas d'armure mais des peintures de guerre protectrices, des plumes, et se battent à l'arc et la hache, comme les tribus humaines primitives. Ils élèvent des araignées et araignées géantes, que leurs meilleurs guerriers chevauchent au combat, et dont leurs chamanes se font inoculer le venin pour s'immuniser et bénéficier de visions occultes.

Notes historiques[modifier | modifier le code]

Les gobelins ont une histoire marquée par les guerres contre les humains et les nains, dont ils sont, avec les Orques, les ennemis jurés. Ils vivent en tribus aux liens plus ou moins lâches, qui se rassemblent lorsqu'un chef plus fort que les autres construit une alliance, puis se dispersent lorsque celui-ci meurt ou connaît des revers. On compte parmi ces chefs "Nez brisé" des Badlands, Snarsnick, chef gobelin de la nuit du roc de Fer et conquéant de la cité naine de Karak aux Huit pics (il est d'ailleurs surnommé Snarsnick le seigneur des Huit Pics) et Grom la Panse des monts brumeux, qui mit l'Empire à feu et à sang avant de construire une armada pour traverser la Mer des Griffes et attaquer les Hauts Elfes d'Ulthuan, où il fut enfin mis en échec.

Le livre de règles de la première édition de Warhammer avance deux hypothèses pour l'origine des gobelins et des peaux vertes: ce serait soit des descendants dégénérés de nains et d'elfes changés par le chaos, soit des créatures faibles et malfaisantes venues directement des royaumes immatériels du chaos. Les gobelins occupaient autrefois toutes les terres de l'Empire avant d'être repoussés par Sigmar et ses alliés nains au-delà des Montagnes du Bord du Monde après la bataille du Col du Feu Noir. aujourd'hui, avec le déclin des royaumes nains, ils ont occupé une bonne partie des anciennes forteresses naines souterraines des Montagnes du Bord du Monde.

Les gobelins sont également très nombreux dans les Sombres Terres, dans les Terres arides (Badlands) et dans les Montagnes Noires.

Le plus puissant des seigneurs gobelins restera tout de même Grom la panse des monts brumeux pour sa Waaagh! qui a traversée l'Empire et arriva à Ulthuan, territoire des Hauts elfes ou elle fut arrêtée lors de la bataille de Tor Yvresse

Voir aussi[modifier | modifier le code]