Goal!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Goal !)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Goal

Goal ! : naissance d'un prodige (Goal!) est un film britanniquo-américain de Danny Cannon sorti en 2005. Il s'agit du premier volet d'une trilogie racontant l'ascension d'un jeune joueur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au Mexique dans un milieu pauvre, Santiago « Santi » Muñez - 10 ans, est passionné de football. La nuit tombée, lui, son père et sa grand-mère passent clandestinement la frontière mexicaine pour aller vivre aux États-Unis d'Amérique, mais il perd son ballon en fuyant les policiers postés à la frontière.

Quelques années plus tard, Santi se dore les pieds au soleil, assis sur un matelas pneumatique dans une piscine. Mais les conditions de vie de sa famille sont toutes autres. Il vit avec son père, sa grand-mère et son petit frère dans un quartier modeste de Los Angeles, et travaille dans une équipe de jardinage avec son père dans les quartiers riches, son deuxième emploi étant celui de plongeur dans un restaurant chinois (dont le propriétaire refuse de le faire passer au service sous prétexte qu'il "n'a rien d'un chinois"). Il joue au football dans une banale équipe de latino-américains comme lui, mais il se démarque des autres de par ses prouesses balle au pied en enchaînant coups de reins et frappes imparables, mais il est asthmatique.

Un après-midi, par le plus grand des hasards, Santi se retrouve sur le même complexe sportif que Glen Foy, ancienne gloire de Newcastle United et ancien recruteur du même club. Glen est sur le bord du terrain pour regarder jouer son petit-fils contre d'autres enfants, mais le match n'est pas des plus emballants. Santi et son équipe joue sur le terrain juste à côté. Après lui avoir rendu la balle sur une sortie en touche, Glen se met à regarder le match avec l'entraîneur de Santi. Foy est subjugué par le talent dont le jeune latino-américain fait preuve, même s'il émet quelques réserves sur son individualisme. À la fin du match, Glen interpelle Santi, se présente et lui demande s'il est intéressé pour faire un essai en Angleterre après avoir été présenté à un agent de joueur. Santi est d'accord et lui donne la date de son prochain match. L'agent en question se nomme Barry Rankin. Il semble avoir plus de motivation pour faire la fête dans les quartiers riches que pour aller observer Santi sur la proposition de Glen. Il ne vient d'ailleurs pas au match, et Santi pense que ces espoirs de professionnalisme s'arrêteront à la simple rencontre de Glen. Peu après, l'ex-Magpie (surnom des joueurs de Newcastle) appelle directement par téléphone Erik Dornhelm, manager général du club anglais, pour obtenir une période d'essai pour Santi, finalement accordée. Le lendemain, Glen trouve Santi avec sa famille à la sortie de l'église et l'informe que s'il veut venir faire un essai en Angleterre, il n'a qu'à le rejoindre à Newcastle.

Santi croit dur comme fer à ce rêve, rêve que son père trouve complètement absurde et impossible à atteindre. Il se démène à son travail et fait des paris avec ses collègues du restaurant pour payer son billet d'avion pour l'Angleterre. Mais alors qu'il avait presque réuni tout l'argent nécessaire, il se rend compte que son père lui en a volé la quasi-totalité pour acheter un pick-up. Leur altercation sera la dernière fois qu'ils se parleront. Le lendemain, la grand-mère de Santi profite de l'absence du père pour lui donner des billets de car pour Mexico puis d'avion pour Londres, qu'elle a acheté avec ses économies à elle. Santi part le jour même, à l'insu de son père. Dans le même temps, Gavin Harris, attaquant anglais de 28 ans, débarque à Toon (autre nom de la ville de Newcastle), pour essayer de retrouver une gloire qu'il n'a plus connu depuis bien longtemps à cause de ses performances désastreuses et de ses excès hors du terrain. Santi arrive alors à Newcastle et Glen l'héberge chez lui. Le lendemain de son arrivée, il prend ses marques en ville avant de rencontrer Dornhelm pour l'essai. Le manager lui donne sa chance le temps d'un entraînement avec l'équipe réserve. Harris participe également à cet entraînement, sanctionné par Dornhelm parce qu'il est arrivé en retard à celui de l'équipe première.

Cet entraînement sera un cauchemar pour Santiago. Du début à la fin, il vole par terre en glissant sans cesse sur la pelouse détrempée, sans compter les tacles vicieux du tristement renommé Hughie McGowan, défenseur trentenaire de la réserve. Son seul vrai fait d'armes sera un coup du sombrero réalisé sur le même McGowan. Dornhelm n'est pas convaincu mais Glen plaide les circonstances atténuantes (décalage horaire, fatigue du voyage, conditions dantesques…) et insiste lourdement pour que le manager prolonge la période d'essai de Santi. Ce qu'il obtiendra. Santiago Muñez a 1 mois pour faire ses preuves avec l'équipe réserve de Newcastle. Il s'adapte comme il peut, fait la connaissance de Roz Harmison, infirmière du club, pendant sa visite médicale (au cours de laquelle il cache son asthme), et Jamie, autre joueur de la réserve avec qui il traîne en ville, mais lui et McGowan ne peuvent toujours pas se voir. Dans les vestaires avant un match, Santi laisse malencontreusement son inhalateur et McGowan le détruit en marchant dessus.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur Voxofilm[1]

Célébrités jouant leur propre rôle[modifier | modifier le code]

Dates de sortie au cinéma[modifier | modifier le code]

Trilogie Goal![modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm