Go-Nara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Go-Nara Tennō
明正天皇
Statue de l'empereur Go-Nara.
Statue de l'empereur Go-Nara.
Titre
105e empereur du Japon

&&&&&&&&&&01143331 ans, 3 mois et 18 jours
Prédécesseur Go-Kashiwabara
Successeur Ōgimachi
Biographie
Dynastie Lignée Yamato
Nom de naissance Tomohito
Date de naissance
Date de décès (à 60 ans)

Go-Nara
Empereurs du Japon

L'empereur Go-Nara (後奈良天皇 , Go-Nara Tennō, 16 janvier 1497 - 27 septembre 1557) a été le 105e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession, et a régné du 9 juin 1526 à sa mort. Son nom personnel était Tomohito (知仁)[1].

Généalogie[modifier | modifier le code]

Il était le second fils de Go-Kashiwabara. Sa mère était Fujiwara Fujiko (藤原藤子)

Épouses et descendance[modifier | modifier le code]

  • Dame de cour ? : Madenokōji (Fujiwara) ?? (万里小路(藤原)栄子)
    • Première fille : ?
    • Premier fils : Prince Impérial Michihito (方仁親王) (Ōgimachi)
    • Seconde fille : Princesse Eiju ?? (永寿女王)
  • Dame de cour : Takakura (Fujiwara) ?? (高倉(藤原)量子)
    • Cinquième fille : Princesse Fukukō ?? (普光女王)
  • Dame de cour : Hirohashi (Fujiwara) Kuniko ?? (広橋(藤原)国子)
    • Septième fille : Princesse Kiyohide (聖秀女王)
  • Consort: fille des Mibu (Fujiwara) Harutomi (壬生(藤原)晴富)
    • Second fils : ?? (覚恕)
    • Troisième fils : ??

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 9 juin 1526, il devient empereur à la mort de son père Go-Kashiwabara. Cependant, la cour impériale est si appauvrie, qu'un appel à contribution est lancé à travers tout le pays. Des dons venant des clans Hōjō, Ōuchi, Imagawa, et d'autres grandes maisons de daimyō de l'époque Sengoku lui permettent de faire la cérémonie formelle de couronnement dix ans après, le 26e jour du second mois de 1536.

La cour est alors si pauvre que l'empereur doit vendre sa calligraphie.

Ères de son règne[modifier | modifier le code]


Précédé par Go-Nara Suivi par
Go-Kashiwabara
Imperial Seal of Japan.svg Empereur du Japon Transparent.gif
1526-1557
Ōgimachi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titsingh, Annales des empereurs du Japon, pp. 372-382.

(fr)Isaac Titsingh, Nipon o daï itsi ran ou Annales des empereurs du Japon, Paris,‎ 1834, 460 p. (lire en ligne)

Il s'agit d'une traduction revue et complétée du Nihon Ōdai Ichiran écrit par Hayashi Gahō en 1652.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]