Goûter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goûter par Jean-Jacques Lequeu

Le goûter, gouter (orthographe 1990), ou « quatre heures » est un repas léger pris en fin d'après-midi.

Cette collation de l'après-midi se nommait, à la Renaissance, le reciner (du latin recaenare, diner). Ce mot, disparu de nos dictionnaires, figure encore dans l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et D’Alembert à la fin du XVIIIe siècle.

Le goûter ne s'adresse pas qu'aux enfants, mais à tous ceux qui ont des besoins alimentaires accrus : les adolescents, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes qui ont une activité physique importante (sportifs et certaines professions) ainsi que les personnes âgées.

Il était traditionnellement constitué d'une tartine de pain avec du beurre et de la confiture ou avec un morceau de chocolat, ou bien encore d'un pain au chocolat il y a cinquante ans. Aujourd'hui les enfants prennent des gâteaux. La consommation de pâtisseries avec un thé ou un café est répandue chez de nombreux adultes quand leurs occupations leur en laissent le loisir. Les petites réceptions du nom de « thé » se répandent à partir du milieu du XIXe siècle dans la bourgeoisie - à l'instar du « tea-time » anglais - qui préfère cette appellation à celle de « goûter », jugée plus enfantine. On organise en effet en France des « goûters d'enfants », ou « goûters d'anniversaire » en guise de réceptions enfantines l'après-midi.

Par abus de langage, le goûter désigne aussi la collation prise entre le petit déjeuner et le repas du milieu de la journée.

Traditions populaires[modifier | modifier le code]

Le goûter matrimonial est une fête populaire organisée à Écaussinnes, en Belgique, le lundi de Pentecôte. Les jeunes filles de la région y cherchent l'âme sœur[1].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]