Gloire à Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gloria.

Le Gloria, ou Gloire à Dieu (en latin : Gloria in excelsis Deo) est une prière chrétienne, également appelée « grande Doxologie ». C'est un chant de louange, utilisé pendant la Messe catholique. Après avoir demandé pardon (voir Kyrie), les chrétiens exultent dans le Seigneur, car sa miséricorde est infinie.

Description[modifier | modifier le code]

Premiers versets du Gloria : la partie s'adressant au Père.

C'est un chant de louange à la Sainte Trinité qui énumère les qualités des trois personnes divines.

Le Gloria in excelsis est une hymne dont les premières paroles reprennent le chant des anges à Bethléem (Évangile selon Luc 2,14), avec une légère variation sur « au plus haut » : la Vulgate emploie le terme altissimis (sens physique ou géographique) et non excelsis (suprême) comme le fait le Gloria.

Le reste de l'hymne a été écrit pour en faire une doxologie complète : chaque personne de la Trinité y est citée. La mention du Saint-Esprit y est à vrai dire très courte, et d'un ajout tardif : à l'origine le chant était plutôt construit comme une litanie invoquant le Christ.

Les versets suivent un rythme parallèle, beaucoup plus manifeste en grec, où l'on a par exemple :

Kyrie basileu epouranie,
Thee pater pantokrator

Texte[modifier | modifier le code]

le texte en grec (version en usage) : Δόξα Σοι τῷ δείξαντι τὸ φῶς. Δόξα ἐν ὑψίστοις Θεῷ καὶ ἐπὶ γῆς εἰρήνη ἐν ἀνθρώποις εὐδοκία. Ὑμνοῦμέν σε, εὐλογοῦμέν σε, προσκυνοῦμέν σε, δοξολογοῦμέν σε, εὐχαριστοῦμέν σοι, διὰ τὴν μεγάλην σου δόξαν. Κύριε Βασιλεῦ, ἐπουράνιε Θεέ, Πάτερ παντοκράτορ, Κύριε Υἱὲ μονογενές, Ἰησοῦ Χριστέ, καὶ Ἅγιον Πνεῦμα. Κύριε ὁ Θεός, ὁ ἀμνὸς τοῦ Θεοῦ, ὁ Υἱός τοῦ Πατρός, ὁ αἴρων τὴν ἁμαρτίαν τοῦ κόσμου, ἐλέησον ἡμᾶς, ὁ αἴρων τὰς ἁμαρτίας τοῦ κόσμου. Πρόσδεξαι τὴν δέησιν ἡμῶν, ὁ καθήμενος ἐν δεξιᾷ τοῦ Πατρός, καὶ ἐλέησον ἡμᾶς. Ὅτι σὺ εἶ μόνος Ἅγιος, σὺ εἶ μόνος Κύριος, Ἰησοῦς Χριστός, εἰς δόξαν Θεοῦ Πατρός. Ἀμήν. Καθ' ἑκάστην ἡμέραν εὐλογήσω σε, καὶ αἰνέσω τὸ ὄνομά σου εἰς τὸν αἰῶνα καὶ εἰς τὸν αἰῶνα τοῦ αἰῶνος.

le texte en latin (version en usage) : Glória in excélsis Deo et in terra pax homínibus bonae voluntátis. Laudámus te, benedícimus te, adorámus te, glorificámus te, grátias ágimus tibi propter magnam glóriam tuam, Dómine Deus, Rex cæléstis, Deus Pater omnípotens. Dómine Fili Unigénite, Iesu Christe, Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris, qui tollis peccáta mundi, miserére nobis; qui tollis peccáta mundi, súscipe deprecatiónem nostram. Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis. Quóniam tu solus Sanctus, tu solus Dóminus, tu solus Altíssimus, Iesu Christe, cum Sancto Spíritu: in glória Dei Patris. Amen.

la traduction française  : Gloire à Dieu, au plus haut des cieux et paix sur la Terre aux hommes qu'il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire. Seigneur Dieu, Roi du Ciel, Dieu le Père tout puissant. Seigneur Fils unique Jésus-Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père, Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous, Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière. Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car Toi seul es Saint, toi seul es Seigneur, toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ, avec le Saint Esprit, dans la gloire de Dieu le père. Amen.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'était à l'origine prière des laudes, composée en grec par l'Église d'Orient (où une version plus tardive du VIesiècle est encore en usage). La version latine reprend le texte grec d'origine, en ajoutant « Tu solus altissimus » et « Cum sancto Spiritu ». Le texte grec était plus long, et continuait par « je te louerai chaque jour, et glorifierai ton nom à jamais », suivi d'une dizaine de versets tirés des Psaumes, avant de s'achever par le Trisagion (qui a donné le texte du Sanctus) et la doxologie finale.

Le Gloria fut introduit dans la messe de la nuit de Noël au IIe siècle, par le pape Télesphore[1],[2]. Il fut ensuite étendu, entre le VIe et le VIIIe notamment par Symmaque à d'autres messes dont la fête de la sainte Trinité, mais uniquement si le pape ou un évêque la célébrait. Puis, à partir du XIIe siècle, son emploi est généralisé à tous les prêtres pour tous les dimanches et fêtes, à l'exception des dimanches de l'Avent et du Carême.

Emploi liturgique[modifier | modifier le code]

Quand il doit être chanté, le Gloria prend place après le Kyrie, juste avant la prière d'ouverture, ou Collecte. Actuellement, dans l'église catholique romaine, le Gloria se dit aux messes de solennité et de fête (même pendant l'avent et le carême), et aux dimanches en dehors de l'Avent et du Carême.

Il n'est en principe pas chanté pendant le carême, ni aux messes des morts, ni aux mémoires.

On peut aussi le chanter pour solenniser une célébration.

Il peut être entonné par le prêtre, ou le chantre, ou même tous ensemble. Le prêtre, ou le chantre, entonne le premier verset « Gloria in excelsis Deo », et l'assemblée continue le verset suivant « et in terra pax hominibus ».

Chant grégorien[modifier | modifier le code]

Le Graduel romain en donne une vingtaine, classés par messe. Le plus connu des assemblées est le Gloria VIII (dont le début est donné ci-contre), recommandé par le Jubilate Deo comme gloria de base grégorien pour toutes assemblées.

Dans le répertoire grégorien, le style du Gloria est le plus souvent syllabique, mais varie d'un style psalmodique (comme le Gloria Ambrosien) à un style presque neumatique. Étant un chant d'assemblée, et relativement long, les formules de type mélismatique n'y seraient pas opportunes. Il n'y a généralement qu'un court ornement sur le « Amen » final.

En musique[modifier | modifier le code]

Le Gloria étant un chant qui, faisant partie des messes solennelles, a fait l'objet de nombreuses compositions dont les plus célèbres sont  :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]