Glock (pistolet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glock (homonymie).
Un Glock 23 de troisième génération.

Les Glock sont une série de pistolets fabriqués par l'entreprise autrichienne du même nom.

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise autrichienne Glock produit des pistolets particulièrement innovants dont le premier modèle, sorti en 1980, fut le Glock 17. C'est un des premiers pistolets industriels intégrant des polymères et ayant rencontré un succès commercial (Le premier pistolet ayant utilisé des polymères est le HK VP70 de Heckler & Koch, sorti en 1970).

Grâce à ces matériaux l'arme est plus légère et moins sensible à la corrosion. La souplesse des matériaux rend par ailleurs son recul légèrement moins brutal qu'avec la carcasse parfaitement rigide d'une arme de poids équivalent. Les pistolets Glock ont été une petite révolution, l'utilisation des polymères étant aujourd'hui devenue la norme chez tous les constructeurs.

Ces matériaux non métalliques ont été à l'origine d'une controverse aux États-Unis sur les armes produites par Glock. Il a été dit qu'elles étaient délibérément indétectables, en premier lieu par une association luttant contre la possession d'armes à feu par les civils[réf. nécessaire]. Pourtant, plus de 80 % des pièces composant le Glock sont en métal : (la culasse, le canon, le ressort du chargeur, le percuteur, les munitions...). De plus les polymères utilisés sont denses et donc détectables par les systèmes aux rayons X conventionnels, un opérateur de sécurité correctement formé repérera l'arme sans difficulté.

La légende persiste toujours, notamment en raison de l'exploitation faite de cette rumeur par le film Die Hard 2 dans lequel il est fait mention par Bruce Willis d'un Glock 17 « allemand » en porcelaine indétectable (« That punk pulled a Glock 17 on me! You know what that is? It's a porcelain gun made in Germany. It doesn't show up on your airport X-ray machines, and it cost more than you make here in a month. »[1]). Cette arme n'existe pas, bien que des pistolets en porcelaine aient été utilisés par les services secrets du pacte de Varsovie (en particulier en République tchèque) à l'apogée de la Guerre froide.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les pistolets Glock se distinguent par des chargeurs de grande capacité et un système de sécurité original. La queue de détente est équipée d'un petit levier qui doit être pressé pour permettre le tir. D'éventuels chocs ne risquent pas de déclencher le tir tant que ce levier n'est pas pressé alors que la mise en œuvre de l'arme est particulièrement rapide puisqu'il suffit d'appuyer sur la queue de détente pour tirer. Cette caractéristique est particulièrement prisée des experts légaux, puisque le tir accidentel est théoriquement impossible. Cette caractéristique rejoint fonctionnellement (mais pas techniquement) celle des revolvers dont l'utilisation reste extrêmement courante dans les polices nord-américaines, notamment pour des raisons d'analyse post-action.

L'arme est de couleur noir mat, des rainures de maintien sont placées à l'avant et à l'arrière de la crosse, le pontet rectangulaire se termine en pointe sur sa partie basse et à l'avant, hausse et mire fixe. On trouve le marquage du modèle à l'avant gauche du canon.

Il existe quatre générations de Glock 17 : les marques améliorant l'ergonomie n'apparaissent que sur la deuxième génération, alors que le rail à l'avant de la carcasse permettant le montage d'accessoires (laser, lampe, etc) est apparu sur les modèles de troisième génération, excepté les modèles "sub-compact" (ex. Glock 26).

Le suffixe « C » apposé au nom de certains modèle révèle que le canon accueille un compensateur de relèvement : des évents pratiqués près de la bouche du canon afin de laisser une partie des gaz s'échapper vers le haut, et donc d'imprimer à l'arme, lors du tir, une force vers le bas censée réduire l'élévation du canon sous l'effet du recul.

Le Glock 18, chambré en 9 mm Parabellum, est doté d'un sélecteur permettant de choisir entre un tir semi-automatique ou automatique à une cadence de plus de 1 100 coups par minute pour ce dernier mode. Cela fait de lui l'un des plus petits pistolets mitrailleurs existants. Il faut néanmoins noter que la capacité à tirer en rafale du Glock 18 n'est pas destinée à abattre un ennemi. En effet, alors que des pistolets mitrailleurs ultra-compacts comme le micro UZI ou le Ingram Mac 10 - M11 ont une cadence de tir très élevée (1 000 à 1 400 coups à la minute, voire jusqu'à 1 700 pour le micro UZI dans certaines configurations et en fonction de la cartouche) destinée à opposer un véritable mur de feu à l'adversaire dans un temps aussi court que possible, le Glock 18, lui, tire en rafale pour effrayer les foules. En fait, le Glock 18 a été développé pour les gardes d'aéroports autrichiens, qui avaient besoin d'une arme permettant de faire fuir la foule alentour en cas de problème grave nécessitant une intervention immédiate (et donc interdisant l'habituel message au haut parleur, qui prend du temps à être annoncé puis entendu de tous). Il a été démontré qu'une foule ne réagit pas forcément à un coup de feu, le bruit ambiant aidant, on peut croire que c'est un objet lourd qui est tombé violemment sur le sol, chose qui arrive fréquemment dans les aéroports puisque les valises des touristes pèsent 10 à 20 kg. Par contre, la foule réagit "bien mieux" à une rafale : plusieurs coups de feu qui s'enchainent à une cadence régulière représentent indéniablement une fusillade aux oreilles du commun, même pour les gens n'ayant jamais utilisé une arme à feu. De plus, l'effet de suppression développé par la rafale permet d'augmenter virtuellement le volume du son produit par le coup de feu, assurant que tout le monde l'a bien entendu.

Type de munitions[modifier | modifier le code]

Les pistolets Glock sont chambrés pour de nombreuses munitions :

Modèles[modifier | modifier le code]

Les pistolets Glock se déclinent en plusieurs modèles :

  • Modèles standard ;
  • Modèles compacts à canon court ;
  • Modèles subcompacts à canon court et crosse compacte ;
  • Modèles tactiques à canons longs ;
  • Modèles de compétition ;
  • Modèle plat (Slimline) ;
  • Modèle automatique permettant le tir en rafale.
Standard Compact Subcompact Tactique Compétition Plat Automatique
9 mm court Glock 25 Glock 28
9 mm Parabellum Glock 17* Glock 19* Glock 26* Glock 34 Glock 17L Glock 18*
.357 Sig Glock 31* Glock 32* Glock 33
.40 S&W Glock 22* Glock 23* Glock 27 Glock 35 Glock 24
10 mm Auto Glock 20* Glock 29
.45 ACP Glock 21* Glock 30 Glock 36
.45 GAP Glock 37 Glock 38 Glock 39
* également disponible en version C (Compensated)

La masse exacte des différents modèles peut varier un peu en fonction du calibre. Les modèles de base présentent les caractéristiques suivantes :

Modèle Calibre Longueur totale
(mm / pouce)
Longueur du canon
(mm / pouce)
Capacité
(nombre de cartouches)
Masse
(g)
17 9 mm Parabellum 186 / 7,32 114 / 4,49 10, 17, 19, 31, 33 703
17C 9 mm Parabellum 186 / 7,32 114 / 4,49 10, 17, 19, 31, 33 698
17L 9 mm Parabellum 225 / 8,86 153 / 6,02 10, 17, 19, 31, 33 748
18 9 mm Parabellum 185 / 7,28 114 / 4,49 10, 17, 19, 31, 33 702
18C 9 mm Parabellum 185 / 7,28 114 / 4,49 10, 17, 19, 31, 33 667
19 9 mm Parabellum 174 / 6,85 102 / 4,01 10, 15, 17, 19, 31, 33 665
19C 9 mm Parabellum 174 / 6,85 102 / 4,01 10, 15, 17, 19, 31, 33 656
20 10 mm 193 / 7,60 117 / 4,61 10, 15 860
20C 10 mm 193 / 7,60 117 / 4,61 10, 15 850
21 .45 ACP 193 / 7,60 117 / 4,61 10, 13 833
21C .45 ACP 193 / 7,60 117 / 4,61 10, 13 823
22 .40 S&W 186 / 7,32 114 / 4,49 10, 15 728
22C .40 S&W 186 / 7,32 114 / 4,49 10, 15 717
23 .40 S&W 174 / 6,85 102 / 4,01 10, 13 670
23C .40 S&W 174 / 6,85 102 / 4,01 10, 13 663
24 .40 S&W 225 / 8,86 153 / 6,02 10, 15 835
24C .40 S&W 225 / 8,86 153 / 6,02 10, 15 835
25 .380 ACP 174 / 6,85 102 / 4,01 15 638
26 9 mm Parabellum 160 / 6,30 88 / 3,46 10, 12, 14 616
27 .40 S&W 160 / 6,30 88 / 3,46 9 620
28 .380 ACP 160 / 6,30 88 / 3,46 10 585
29 10 mm 172 / 6,77 96 / 3,78 10 768
30 .45 ACP 172 / 6,77 96 / 3,78 10 751
31 .357 SIG 186 / 7,32 114 / 4,49 15 738
31C .357 SIG 186 / 7,32 114 / 4,49 15 733
32 .357 SIG 174 / 6,85 102 / 4,01 13 680
32C .357 SIG 174 / 6,85 102 / 4,01 13 675
33 .357 SIG 160 / 6,30 88 / 3,46 10 620
34 9 mm Parabellum 207 / 8,15 135 / 5,31 10, 17, 19, 31, 33 728
35 .40 S&W 207 / 8,15 135 / 5,31 10, 15 773
36 .45 ACP 172 / 6,77 96 / 3,78 6 638
37 .45 GAP 189 / 7,44 116 / 4,56 10 735
38 .45 GAP 174 / 6,85 102 / 4,01 8, 10 685
39 .45 GAP 160 / 6,30 88 / 3,46 6, 8, 10 548

Diffusion[modifier | modifier le code]

En 1992, la firme Glock armait déjà les militaires et policiers de 45 pays. En 2005, ce nombre atteignait 60 : ce sont essentiellement des Glock en 9 mm sauf en Australie et au Canada où ils sont chambrés en .40

France[modifier | modifier le code]

Les Glock 17, 19 et 26 équipent certaines forces de sécurité :

Belgique[modifier | modifier le code]

Depuis 2002, 1939 Glock 19, Glock 17 et Glock 26 arment la police belge et la Sûreté de l'État. Il y remplace les Browning GP, Browning 1910, Jericho 941 S&W Model 10, S&W Model 64.

Les Forces Spéciales de l'armée belge utilisent également le Glock. Il ne s'agit que d'un choix personnel pour certains.

Suisse[modifier | modifier le code]

Les membres de la police cantonale des Grisons portent des Glock 19 (9 mm).La gendarmerie fribourgeoise remplace également ses P226 par des Glock 19. Le corps de police de Genève est equipé du Glock 19 9mm[2] La police cantonale valaisanne est également équipée du pistolet GLOCK 19, tout comme la police municipale de Monthey (VS). La gendarmerie cantonale vaudoise et la police municipale de Lausanne sont aussi pourvues de pistolets GLOCK 19. Les membres de la police cantonale fribourgeoise sont aussi équipés du GLOCK 19. La police cantonale jurassienne est aussi équipée du GLOCK 19.

Canada[modifier | modifier le code]

Les policiers de la Sûreté du Québec emploient le Glock 17,19 et 26 comme arme de service de nos jours (2013). Mais les différentes forces de police canadiennes utilise surtout des Glock 22/Glock 23.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Les Glock, principalement en .40 S&W (Glock 22/Glock 23) et .45 ACP (Glock 21), équipent la majorité des services de police américains. Seuls ceux de l'État de New-York ont opté pour les versions en 9 mm (le NYPD utilisant le Glock 19). Le même phénomène se retrouve accru sur le marché de la défense personnelle.

Monaco[modifier | modifier le code]

Le Glock 17 équipe la Sureté Publique de Monaco.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cette crapule m'a mis un Glock 17 sous le nez! Vous savez ce que c'est? C'est un pistolet en porcelaine fabriqué en Allemagne. Indétectable par les machines aux rayons X de votre aéroport, et plus cher que ce que vous gagnez ici en un mois » (en) « Glock Model Info » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  2. (en) « Gendarmerie : Groupe de Policiers Rollers Inline » (consulté le 2009-10-29)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette article est issu de la lecture des revues spécialisées et monographies de langue française suivantes :

Article connexe[modifier | modifier le code]