Gliese 221

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 05h 53m 00.0s, −5° 59′ 41″

Gliese 221

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 05h 53m 00,0s
Déclinaison −05° 59′ 41″
Constellation Orion
Magnitude apparente 9,69 ± 0,01
Caractéristiques
Type spectral K7V/M0V
Indice V-R ?
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Indice J-H ?
Astrométrie
Vitesse radiale km/s
Mouvement propre μα =  mas/a
μδ =  mas/a
Parallaxe 49,23±1,65 mas
Distance 66 al
(20 ± 1 pc)
Caractéristiques physiques
Masse 0,7 M
Rayon  R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité 0,095 ± 0,01 L
Température 4 324 ± 100 K
Métallicité [M/H] = -0,14 ± 0,17
Rotation km/s
Âge 4,4 ± 4 ×109 a
Système planétaire
Planètes Deux connues (Gl 221 b, Gl 221 c)

Autres désignations

BD-06 1339, HIP 27803, LTT 2396

Gliese 221 est une étoile naine rouge située à 66 années-lumière de la Terre.

Système planétaire[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2012, l'étoile a été observée par l'instrument HARPS. Elle était alors dans une phase de plus faible activité. Cette activité réduite a permis d'effectuer des mesures pour une recherche de planètes à plus faibles masses que ce qu'il aurait été possible de réaliser auparavant.

En 2012, deux exoplanètes ont été découvertes par la méthode des vitesses radiales[1].

La première, Gliese 221 b, est comparable à Vénus mais de masse plus importante[2].

La seconde planète, Gliese 221 c, présente une masse qui la situe entre Neptune et Saturne[3]. Elle est située sur une orbite excentrique en zone habitable. La prépublication définissait la zone d'habitabilité de l'étoile entre 0,5 et 0,9 UA. Le demi grand axe de Gliese 221 c serait de 0,435 UA.

La découverte de ces deux planètes a été publiée en janvier 2013[1].

Caractéristiques des planètes du système Gliese 221
Planète Masse Demi-grand axe (Ua) Période orbitale (jours) Excentricité Rayon
Gliese 221 b >0.027 ± 0.004 MJ 0.0428 ± 0.0007 3.8728 ± 0.0004
Gliese 221 c >0.17 ± 0.03 MJ 0.435 ± 0.007 125.94 ± 0.44 0.31 ± 0.11

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) G. Lo Curto, M. Mayor, W. Benz et al., « The HARPS search for southern extrasolar planets: XXXIII. New multi-planet systems in the HARPS volume limited sample: a super-Earth and a Neptune in the habitable zone », Astronomy & Astrophysics,‎ 2013 (lire en ligne).
  2. (en) Données concernant Gliese 221 b sur l'Extrasolar Planets Encyclopaedia
  3. (en) Données concernant Gliese 221 c sur l'Extrasolar Planets Encyclopaedia