Glaris (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Glaris
Localité suisse
Blason de Glaris
Héraldique
Vue aérienne de Glaris
Vue aérienne de Glaris
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Glaris
Commune Glaris Centre
NPA 8750
N° OFS 1609
Démographie
Gentilé Glaronnais
Population 5 996 hab. (1er janvier 2011)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 00″ N 9° 04′ 00″ E / 47.033329, 9.06666647° 02′ 00″ Nord 9° 04′ 00″ Est / 47.033329, 9.066666  
Altitude 1 478 m (min. : 467 m) (max. : 2 910 m)
Superficie 6 927 ha = 69,27 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Glaris

Voir sur la carte administrative du Canton de Glaris
City locator 14.svg
Glaris

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Glaris

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Glaris
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Glaris (Glarus en allemand) est une ville suisse, capitale du canton de Glaris.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Glaris est située dans la commune de Glaris Centre, dans la vallée de la Linth.

Selon l'Office fédéral de la statistique, Glaris mesure 69,27 km2[2].

Ravagé par un incendie en 1861, le centre de Glaris a été reconstruit selon un plan en damier.

Climat[modifier | modifier le code]

La ville, encaissée dans les Alpes, est une des communes les moins ensoleillées du pays. Le soleil ne brille que 1271 heures par an entre 1981 et 2010, alors qu'il brille 1544 heures à Zürich, 1872 heures à Lausanne, voir plus de 2000 heures à Sion et au sud du Tessin[3].

La ville ne que connait 36.1 jours d'été, soit le nombre de jours où la température atteint 25 degrés[4]. Les journées tropicales atteignant les 30 degrés, sont encore plus rares: 3.9 jours[5].

Durant l'hiver, le foehn peut y être tempétueux et il permet aux températures de grimper, franchissant parfois la barre des 20 degrés. En dehors de ces épisodes de foehn, un climat montagnard de plaine régit le climat. La région est souvent prise dans le brouillard ou les nuages bas.[réf. souhaitée]

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention historique de la ville remonte à 1178.

La ville devint le chef-lieu de la vallée en 1419. Aux XVIIIe et XIXe siècles, la vallée de Glaris connut un essor industriel avec le développement de fabriques d'indiennes et de blanchisseries. En 1865, la ville comptait six entreprises de ce domaine, occupant 1750 personnes.

En 1864, la première loi européenne de protection des travailleurs, interdisant de faire travailler les ouvriers plus de 12 heures par jour, fut introduite à Glaris.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Glaris compte 5 996 habitants en 2011[1]. Sa densité de population atteint 86,6 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Glaris entre 1850 et 2008[6] :

Transports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

  • Glarner Nachrichten[7]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Glaris est jumelée avec :

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Musée cantonal avec une riche collection consacrée à l’industrie textile glaronaise.
  • Place de la Landsgemeinde
  • Maison Leuzinger-Paravicini
  • Chapelle du château Saint-Michel
  • Église paroissiale commune aux deux cultes, catholique et protestant

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 1er septembre 2010).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Normes 1981-2010: Durée d'ensoleillement absolu, MétéoSuisse
  4. Normes 1981-2010, moyennes pluriannuelles: Jours d'été (température maximale >= 25 degrés C), MétéoSuisse
  5. Normes 1981-2010, moyennes pluriannuelles: Jours tropical (température maximale >= 30 degrés C), MétéoSuisse
  6. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)
  7. « Glarner Nachrichten » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.