Glande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glande (homonymie).

Une glande est un organe des animaux ou des plantes qui synthétise une substance qui sera sécrétée.

La substance libérée peut avoir un rôle dans la communication intercellulaire, comme les hormones qui sont émises dans la circulation sanguine (on parle de glande endocrine).

Les glandes peuvent également produire des substances qui seront libérées dans des cavités corporelles, ou à l'extérieur : ce sont les glandes exocrines chez les animaux, ou les nectaires des fleurs, etc...

Processus de sécrétion pour glandes exocrines :

  • mérocrine : forme la plus courante, se fait par exocytose (canal rejoignant la glande) ;
  • apocrine : expulsion de vésicules libres (glandes mammaires et glandes sudoripares) ;
  • holocrine : explosion de la cellule (glandes sébacées) ;
  • eccrine : diffusion simple au travers de la membrane plasmique comme la sécrétion mérocrine, mais, ici, le nom eccrine précise que la substance est sécrétée sur la peau (glandes sudoripares).

Homme[modifier | modifier le code]

L'Homme a une grande variété de glandes, de l'hypophyse dans le cerveau aux glandes sudoripares dispersées sur la peau qui libèrent la sueur pour régler la température corporelle[réf. nécessaire]. Parmi d'autres glandes notoires, on peut citer les surrénales, la glande prostatique, la glande thyroïde, la glande pinéale, le thymus et la glande mammaire. Trois autres glandes appariées sont les glandes parotides, submandibulaires et sublinguales, toutes trois impliquées dans la production de salive.

Animaux[modifier | modifier le code]

Chez les animaux, des glandes variées produisent des phéromones marquant le passage ou le territoire de l'animal ou d'un groupe.

La glande uropygienne permet aux oiseaux d'imperméabiliser et protéger leur plumage. Chez les gastéropodes terrestres (escargots, limaces, etc.) et de nombreux invertébrés, des glandes externes produisent un mucus qui les protègent. Chez certains amphibiens (grenouilles, crapauds, salamandres, etc.), le mucus peut contenir des alcaloïdes neurotoxiques, parfois mortels ou hallucinogènes chez certaines espèces.

Végétaux[modifier | modifier le code]