Glace amorphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La glace amorphe s'oppose à la glace cristalline que l'on retrouve souvent à l'état naturel sous une structure hexagonale. Les molécules d'eau qui la composent n'ont pas d'arrangement précis. Lorsque l'eau gèle, son volume augmente ; la glace amorphe a la particularité de garder le même volume.

La plupart des glaces amorphes sont créées sous pression, en laboratoire. Les structures fondamentales sont généralement des formes compliquées. Ainsi, selon la pression et les basses températures utilisées, plusieurs réseaux de molécules d'eau peuvent s'imbriquer les unes dans les autres et former des structures particulières.

Sous une pression relativement faible, les chercheurs peuvent former de la glace dite LDA (en:Amorphous ice#Forms#Low-density amorphous ice) qui a, comme la glace usuelle, une densité plus faible que l'eau liquide. Par contre, la glace dite HDA (high density amourphous) a déjà une densité plus élevée que l'eau liquide et coulerait si elle était plongée dedans. Du moins en théorie, car si cette glace venait en contact avec de l'eau liquide dans des conditions normales, sa structure rechangerait immédiatement. La glace de type VHDA est la plus dense. Sa masse volumique est de 1,3 g/cm³.

Liens internes[modifier | modifier le code]