Giuseppe Scaraffia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giuseppe Scaraffia (né en 1950 à Turin) est un écrivain, un universitaire et un critique littéraire italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giuseppe Scaraffia obtient un diplôme en philosophie à l’Université de Milan avec une thèse sur « L’idée de bonheur selon Diderot. » À partir de 1976, il enseigne la littérature française à l'Université La Sapienza de Rome[1]. Dans ces années il a étudié les grands mythes de la séduction au XIXe siècle, à partir du dandy et de la femme fatale jusqu’au beau ténébreux. Il collabore au supplément littéraire de «Il Sole24ore» et à «Panorama».

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dizionario del dandy, Bari, éditions Laterza, 1981, Sellerio 2009, trad.française “Le petit dictionnaire du dandy”, Sand, 1986, trad. espagnole “Diccionario del dandy”, Machado, 2009.
  • Scritti su Diderot, Roma, Bulzoni, 1983.
  • Marcel Proust: Alla ricerca di Swan, Pordenone, Studio Tesi, 1986.
  • La donna fatale, Palermo, Sellerio, 1987. (Sur les séductrices dans la littérature du XIXe siècle)
  • Infanzia, Palermo, Sellerio, 1987. (Essai sur l’enface au XIX siècle)
  • Il mantello di Casanova, Palermo, Sellerio, 1989 (Roman sur Casanova)
  • Torri d’avorio, Palermo, Sellerio, 1994. (Essai sur les maisons de 33 écrivains français)
  • Miti minori, Palermo, Sellerio, 1995. (Sur les nouveaux mythes d’aujourd’hui)
  • Il bel tenebroso, Palermo, Sellerio, 1999. (Sur l’homme fatal au XIX siècle)
  • Gli ultimi dandies, Palermo, Sellerio, 2002. (Sur les dandies du XX siècle)
  • Scrivere è un trucco del cuore, Milano, Ponte delle Grazie, 2002. (Interviews à des grands écrivains réalisées avec des fragments de leur œuvres et de leur lettres etc)
  • Sorridi Gioconda!, Milano, Mondadori, 2005. (Roman sur le vol de la Joconde au Louvre en 1911)
  • Cortigiane, Milano, Mondadori, 2008. (Sur les grandes courtisanes au XIX siècle)
  • Femme Fatale, Firenze, Vallecchi, 2009. (Sur les femmes fatales, de la Récamier à Mata-Hari)
  • Le signore della notte. Storie di prostitute, artisti e scrittori, Milano, Mondadori, 2011
  • Il Romanzo della Costa Azzurra, Milano, Bompiani, 2013

Giuseppe Scaraffia a aussi édité l’édition italienne de 24 œuvres d’auteurs français et anglais (de Proust à Mérimée, de Stendhal à Maupassant jusqu’à Evelyn Waugh).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Avec sa femme Silvia Ronchey il a écrit et réalisé des programmes culturels pour la RAI en collaboration avec RAI SAT, RAI 1, RAI 2 e RAI 3. Le plus important a été «L'altra edicola», un programme culturel pour RAI DUE dans les années '90. Toujours avec Silvia Ronchey il a réalisé une série d’interview à des personnages comme Ernst Jünger[2], Claude Lévi-Strauss[3], James Hillman[4], David Lodge, Keith Waldrop, Jean-Pierre Vernant, ecc.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Giuseppe Scaraffia est Chevalier des arts et des lettres (2000) et a obtenu le Prix Grinzane-Fenoglio pour son livre Cortigiane (2008)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. Intervista a James Hillman
  5. [4]