Giuseppe Grisoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giuseppe Grisoni (Giuseppe Pierre Joseph Grisoni) ou Grifoni ou encore Grison (Mons, 24 octobre 1699[1] - Rome, 1769) est un sculpteur et un peintre italien de la période rococo spécialisé dans les portraits, les vedute et les peintures à thème historique.

La Famille de l'architecte Talman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un peintre Giuseppe Grisone a étudié jeune à Florence auprès de Tommaso Redi, abandonnant ses influences flamandes pour la tradition florentine.

En 1715, il se rend à Londres avec l'architecte anglais John Talman (en) et tente de s'établir comme portraitiste mais n'obtient pas assez de succès pour rester et revient à Florence en 1728 pour enseigner à l'Académie des beaux-arts.

En 1740, il part brièvement à Pise avant de s'installer à Rome où il meurt.

William Hoare (en) (1707–1792) fut un de ses élèves[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Famille de William Talman, National Portrait Gallery, Royaume-Uni ;
  • Autoportrait, Corridor de Vasari près la Galerie des Offices, Florence ;
  • Mort de saint Romuald et Rapt de Proserpine, galerie des Offices ;
  • Statue de saint Joseph, Basilique de la Santissima Annunziata, Florence ;
  • Le Bal au théâtre Haymarket (1724), Victoria and Albert Museum.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Sandro Bellesi, Catalogo dei pittori fiorentini del ’600 e ’700. Biografie e opere, Polistampa,‎ 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Historien Italien Gaburri le dit né à Florence en avril 1492 et Fils d'un Flamand originaire de Mons (it) F.M.N. Gabburri, Vite di pittori (circa 1730-41), in Settecento pisano, Pise,‎ 1990, p. 350
  2. (en) = James R. Hobbes, Picture collector's manual adapted to the professional man, and the amateur, T&W Boone, 29 Bond Street; numérisé par Googlebooks,‎ 1849 (lire en ligne), p. 107

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :