Giuseppe Garibaldi (porte-avions)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garibaldi (homonymie).
Giuseppe Garibaldi
Image illustrative de l'article Giuseppe Garibaldi (porte-avions)

Histoire
A servi dans Pavillon de la Marina militare Marina militare
Quille posée mars 1981
Lancement 11 juin 1983
Armé septembre 1985
Statut actif
Caractéristiques techniques
Type Porte-aéronefs CVS
Longueur 180,2 m
Maître-bau 33,4 m
Tirant d'eau 7,5 m
Déplacement 13 850 t à pleine charge
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 × 8 missiles anti-aérien Albatross (version italienne du AIM-7 Sparrow), 48 missiles au total
3 Otobreda DARDO de 40 mm
2 × 3 tubes lance-torpilles de 324 mm
À l'origine 4 missiles mer-sol Otomat Mk-2 + 6 en reserve, débarqué depuis.
Aéronefs 12 AV-8B Harrier II ou 18 Sikorsky S-61
Rayon d'action 13 000 km (7 000 miles)
Autres caractéristiques
Électronique En 2010 :
* système de combat SADOC 2
liaisons 11 et 16* radar de veille air lointaine SPS-768
* radar de veille surface SPS-702
* un radar de veille tridimensionnel SPS-52 C
* radar de veille combinée SPS-774
* radar de navigation SPN-749
* 3 radars de poursuite SPG-74 pour la conduite de tir des 40mm
* 3 radars SPG-75 pour les systèmes Albatros
* sonar de coque DMS 2000
* brouilleur (Nettuno)
* un bruiteur remorqué Nixie
* 2 lance-leurres SCLAR * système de lutte anti-torpille
Chantier naval Fincantieri, Monfalcone
Port d'attache Tarente

Le Giuseppe Garibaldi est un porte-aéronefs de la Marina militare dont il est le navire amiral, en service depuis 1985, le premier à utiliser des avions à décollage vertical (VTOL) dans ce corps d'armée. Il est spécialisé dans la lutte anti-sous-marine.

La quille du porte-aéronefs Giuseppe Garibaldi a été posée en dans les chantiers navals de Monfalcone par la société Fincantieri. Le , le navire fut lancé pour être commisionné le . Il entra en service l'année suivante.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Installations aéronautiques[modifier | modifier le code]

Le parc aérien du Garibaldi peut comprendre au maximum 11 avions AV-8B Harrier II et un hélicoptère. Le plus souvent, la dotation est panachée, avec par exemple uniquement 12 hélicoptères (SH-3 D Sea King, EH-101 Merlin ou Augusta Bell AB-212).

Il dispose d'un pont d'envol continu doté de six spots d'appontage de 173,8 mètres et s'achevant par un tremplin long de 28 mètres ayant une inclinaison de 6,5 degrés d'une hauteur en bout de piste supérieure de 1,7 mètre par rapport au reste du pont d'envol.

Deux ascenseurs, de forme octogonale, sont disposés à l'avant et à l'arrière de l'îlot. Mesurant 18 mètres de long pour 10 de large, ils desservent un hangar de 110 mètres de long et 15 mètres de large. Cet espace, dont la hauteur de plafond est de 6 mètres, peut accueillir 12 Sea King ou 10 Harrier II.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Giuseppe Garibaldi à côté du USS America (CV-66) en 1996.

Le traité signé à la fin de la Seconde Guerre mondiale interdisait à l'Italie de posséder des porte-avions, aussi, le Giuseppe Garibaldi a d'abord utilisé uniquement des hélicoptères jusqu'en janvier 1989, date à laquelle la Marina Militare fut autorisée à acquérir 18 AV-8B Harrier II dont 2 biplaces pour l'entrainement. Ces derniers ont été livrés en 1991, les 16 autres étant mis en service entre 1994 et 1997. Basés à Tarente-Grottaglie, ils ont subi en 2010 une seule perte depuis qu'ils sont opérationnels.

La Marina Militare souhaite les remplacer par des F-35 mais ils ne pourront être mit en œuvre depuis ce navire. Depuis 2009, un second porte-aéronefs italien, le Cavour, l'épaule dans ses missions.

Durant l'intervention militaire de 2011 en Libye au sein de l'OTAN, huit Harrier ont effectué 1 211 heures de vol sur un total de 1 921 heures effectué par l'ensemble du groupe aérien embarqué à bord du Garibaldi qui comprenait également des hélicoptères EH-101, SH-3D et AB-212. Les avions de combat ont largué 160 bombes guidées durant cette opération[1].

Autres navires du même nom[modifier | modifier le code]

Le Giuseppe Garibaldi est le quatrième navire de la flotte à porter le nom du général italien Giuseppe Garibaldi. Les autres navires sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Tom Kington, « Italy Gives Bombing Stats for Libya Campaign », sur http://www.defensenews.com, Defense News,‎ 14 décembre 2011 (consulté le 15 décembre 2011)