Giuseppe Diotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giuseppe Diotti (Casalmaggiore, 1779 - Bergame, 1846) est un peintre italien qui a été actif au XIXe siècle.

Le comte Ugolino emprisonné avec sa famille
Coupole du Tempio Civico della Beata Vergine Incoronata, Lodi

Biographie[modifier | modifier le code]

Giuseppe Diotti est né à Casalmaggiore et est instruit d'abord à l'Académie de Parme et ensuite par Vincenzo Camuccini à Rome.

Il a peint à fresque ainsi qu'à l'huile, se distinguant comme peintre de sujets historiques. Il devient professeur et ensuite directeur à l'Académie Carrara (1811 al 1845), élu sociétaire de l'Accademia di San Luca (1844) il s'installe finalement à Bergame où il mourut en 1846.

De son école sont issus de nombreux peintres dont Enrico Scuri (it), Giovanni Carnovali, Giuseppe Carsana, Francesco Coghetti (it), Giacomo Trecourt et Giovanni Moriggia (it).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Il Giuramento dei Pontida, Milan,
  • Leonardo da Vinci et Ludovico Sforza,
  • Il ritorno di Tobias,
  • Autoportrait (1821), Galerie des Offices, Florence,
  • Mosè e il serpente di bronzo (1809)
  • S. Pietro in predicazione (1812)
  • Toeletta di Venere (1818)
  • Decollazione del Battista (1824)
  • Ritratto di Lorenzo Mascheroni (1826)
  • Ugolino si morde le mani (1834)
  • S. Pietro penitente (1839)
  • Bacio di Giuda (1840), Belvedere, Vienne,
  • Fresque, Coupole du Tempio Civico della Beata Vergine Incoronata, Lodi,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :