Giuseppe Abbati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbati.

Giuseppe Abbati

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait

Naissance 13 janvier 1836
Naples
Décès 21 février 1868
Florence
Mouvement artistique Macchiaioli

Giuseppe Abbati (Naples, 13 janvier 1836 - Florence, 21 février 1868) est un peintre italien du mouvement des Macchiaioli au XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stradina al sole (« ruelle sous le soleil »), 1863, Milan, collection Jucker

Fils du peintre Vincenzo Abbati, Giuseppe Abbati suit sa famille d'abord à Florence (1842) ensuite à Venise (1846 - 1858) où il acquiert sa propre culture artistique en côtoyant son père et fréquentant à partir de 1850 l'Académie des beaux-arts de Florence auprès de professeurs Grigoletti et Bagnara. C'est là qu'il fait la connaissance des peintres Vito D'Ancona et Telemaco Signorini.

En 1858 la famille Abbati se rend de nouveau à Naples. L'année suivante Giuseppe participe à l'exposition du Reale Museo Borbonico avec le tableau La Cappella di San Tommaso d'Aquino in San Domenico Maggiore et fait la connaissance des peintres Bernardo Celentano et Domenico Morelli. En 1860 il participe à l'Expédition des Mille et perd un œil lors de la bataille du Volturno. Fin 1860, il déménage à Florence et fréquente le cercle du renouveau artistique du Caffè Michelangiolo avec Telemaco Signorini, Vincenzo Cabianca, Odoardo Borrani, Vito D'Ancona, Serafino De Tivoli et le critique collectionneur et mécène Diego Martelli. En 1861 il peint Il chiostro di Santa Croce.

En 1863, aux expositions de Turin et de Florence, il présente des peintures réalisées en plein air : Dintorni di Firenze, L'ora del riposo, Arno presso Firenze, Motivo presso Castiglioncello, Ulivi del Monte alle Croci. En 1864, à la Pinacothèque de Brera, il présente Il lattaio di Piagentina.

En 1866 il participe à la troisième guerre d'Indépendance italienne en tant que bersagliere volontaire. Il est fait prisonnier lors de la bataille de Custoza et emprisonné en Croatie.

Il rentre à Florence en décembre 1866. Il emménage dans la propriété de Diego Martelli à Castelnuovo della Misericordia. Mordu par son chien Cennino le 13 décembre 1867, il meurt deux mois après de la rage à l'hôpital de Florence.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Interno di un monumento (intérieur d'un monument), vers 1861, huile sur tableau.
  • Marine à Castiglioncello (1862 - 1863).
  • Stradina al sole (ruelle sous le soleil), 1863, Milan, collection Jucker.
  • La casina dei pescatori a Castiglioncello (maisonnette de pêcheurs), 1863, Florence, collection privée.
  • Il camposanto di Pisa (le cimetière de Pise), 1864, huile sur toile.
  • Ritratto di uomo (portrait d'homme), 1865, huile sur toile.
  • Mugnone alle Cure, Milan, collection privée.
  • Ritratto di signora (portrait de dame), Florence, Galerie d'Art moderne.
  • Cavallo al sole (cheval au soleil), 1866, huile sur carton, collection privée.
  • Marina, huile sur toile, Florence, Galerie d'Art moderne.
  • Strada di paese (route de pays), huile sur carton, Florence, Galerie d'Art moderne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :