Giulio Cesare Aranzio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giulio Cesare Aranzio, né en 1530[1] à Bologne et mort le 7 avril 1589 dans la même ville[1], est un anatomiste et chirurgien italien de la Renaissance dont le théâtre anatomique du palais de l'Archiginnasio conserve une statue[2]. Son patronyme a été latinisé en Arantius.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Vésale, Giulio Cesare Aranzio enseigne l'anatomie à Bologne où il devient célèbre. On lui doit des découvertes importantes sur le développement de l'embryon, sur l'anatomie de l'oreille, de l’œil et de ses muscles, et surtout les organes circulatoires. Il décrivit les valvules de l'aorte et de l'artère pulmonaire, et son nom est resté attaché aux petits tubercules qui les surmontent[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Son nom est associé au canal d'Arantius.

  • Observationes anatomicae (1587)
  • De tumoribus proeter naturam (1579)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « The Rise of Embriology in Italy: From the Renaissance to the Early 20th Century », Massimo de Felici et Gregorio Siracusa, 2000.
  2. (it) « Il Teatro Anatomico », site Internet du palais de l'Archiginnasio.
  3. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 122