Giulio Antonio Santorio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giulio Antonio Santorio
Image illustrative de l'article Giulio Antonio Santorio
Biographie
Naissance 6 juin 1532
à Caserte Drapeau de l'Italie Italie
Ordination sacerdotale 1557
Décès 9 mai 1602
à Rome Drapeau de l'Italie Italie
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
17 mai 1570 par le
pape Pie V
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Bartolomeo all'Isola
Cardinal-prêtre de S. Maria in Trastevere
Cardinal-évêque de Palestrina
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 12 mars 1566
Fonctions épiscopales Archevêque de Santa Severina
Préfet de la Congrégation pour les grecs
Préfet de la Congrégation pour les affaires française
Préfet de la Congrégation de l'Inquisition
Camerlingue du Sacré Collège
Pénitencier apostolique
Président de la Congrégation super negotiis Sancta Fidei et Religionis Catholicae

Giulio Antonio Santorio (né à Caserte en Campanie, Italie le 6 juin 1532 et mort à Rome le 9 mai 1602), est un cardinal italien du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Santorio étudie à l'université de Naples et travaille comme avocat à Naples. Il devient prêtre et clerc à Capoue, curé à Caserte et vicaire général à Naples. Il est accusé de faire partie d'une conspiration contre le pape Pie IV, mais il est acquitté et réhabilité avec l'aide des cardinaux Carlo Borromeo et Michele Ghisleri, O.P., le futur Pie V.

Le pape Pie V le crée cardinal lors du consistoire du 17 mai 1570. Le cardinal Santorio ne participe pas au conclave de 1572, lors duquel Grégoire XIII est élu. Il participe au conclave de 1585 (élection de Sixte V), aux deux conclaves de 1590 (élection d'Urbain VII et de Grégoire XVI), à celui de 1591 (élection d'Innocent XI) et du conclave de 1592 (élection de Clément VIII).

Santorio est préfet de la Congrégation pour les Grecs et préfet de la Congrégation pour les affaires françaises. Il est préfet de la Congrégation de l'inquisition et participe aux procès pour hérésie contre le cardinal Giovanni Morone, les philosophes Giordano Bruno et Tommaso Campanella et le roi Henri IV de France. C'est lui qui consacre l'Église du Gesù à Rome en 1584. En 1589-1590 Santorio est camerlingue du Sacré Collège.

En 1592 il est nommé Pénitencier apostolique, prenant la succession du pape nouvellement élu. Il est président de la Congrégation super negotiis Sancta Fidei et Religionis Catholicae, fondé en 1599 et considéré le prédécesseur de la Congrégation De Propaganda Fide. Santorio est l'auteur de plusieurs œuvres sur la liturgie, l'histoire et le droit canonique et de ses journaux et d'une autobiographie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]