Giraud Gayte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giraud ou Géraud Gayte (ou Gaite)[1] (Clermont-Ferrand, fin du XIIIe siècleParis, 1322) est conseiller du roi, membre de la Chambre des comptes sous Louis X le Hutin et Philippe V le Long.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les finances publiques constituaient pour les Gayte une activité familiale parmi bien d'autres. Après avoir été receveur de Champagne, Giraud Gayte devient trésorier de Philippe V, et se rend odieux au peuple par sa fiscalité.

Accusé de concussion à l'avènement de Charles IV, il est emprisonné au palais du Louvre où il meurt sous la torture[2]. Son corps est ensuite exhibé au gibet de Montfaucon.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcellin Boudet, Étude sur les sociétés marchandes et financières au Moyen Âge. Les Gayte et les Chauchat, Paris, Champion, 1915
  • Raymond Cazelles, La Société politique et la crise de la royauté sous Philippe de Valois, P., Libr. d'Argences, 1958

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On le trouve sous le nom de La Guette dans de nombreux dictionnaires et ouvrages d'histoire générale aux XVIIIe et XIXe siècles, tous ces textes dérivant en dernière analyse de Mézeray qui a trouvé le personnage dans les Grandes Chroniques de France et l'a sans doute pris pour un membre de la famille saintongeaise des de La Guette, bien connus en son temps (les Gayte sont, eux, Auvergnats)
  2. Encyclopédie Larousse du XXe siècle, Paris, 1932.