Giovanni Francesco Busenello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Busenello

Giovanni Francesco Busenello (né le 24 septembre 1598 à Venise et mort le 27 octobre 1659 (à 61 ans) à Legnaro, près de Padoue, est un juriste, librettiste et poète italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une riche famille de Venise, Giovanni Francesco Busenello a étudié à l'Université de Padoue avec les professeurs Paolo Sarpi et Cesare Cremonini. Il commence à pratiquer le droit en 1623. Il a été membre de plusieurs académies littéraires : l'Accademia degli Umoristi (it), l'Accademia degli Imperfetti, l'Accademia degli Incogniti (it).

Il est connu pour les cinq livrets écrits pour l'opéra vénitien : Gli amori d'Apollo e di Dafne (en) (Francesco Cavalli, 1640) basé sur Il pastor fido (en) de Giovanni Battista Guarini, L'incoronazione di Poppea (1642) de Monteverdi, La Didone (en) (1641), La prosperità infelice di Giulio Cesare dittatore (1646, musique perdue ou jamais composée), La Statira (en) (1655) de Cavalli. Patrick J. Smith, dans son essai sur le livret d'opéra, estime que La prosperità infelice di Giulio Cesare dittatore est sa plus grande réussite[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Tenth Muse, p. 37

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Lattarico, Busenello. Un théâtre de la rhétorique, Classiques Garnier, 2013 (ISBN 978-2812411472)
  • Grove Dictionary of Music and Musicians
  • Patrick J. Smith, The Tenth Muse: a Historical Study of the Opera Libretto, New York, Knopf, , 1970
  • Arthur Livingston, Una scappatella di Polo Vendramino e un sonetto di Gian Francesco Busenello, Rome, F. Centenari, 1911
  • Robert C. Ketterer, « Neoplatonic Light and Dramatic Genre in Busenello's L'incoronazione di Poppea and Noris's Il ripudio d'Ottava », Music and Letters, vol. 80, 1999, p. 1–22
  • Wendy Heller, « Tacitus Incognito: Opera as History in L'incoronazione di Poppea », Journal of American Musicological Society, vol. 52, 1999, p. 39–96
  • Iain Fenlon, Peter N. Miller, The Song of the Soul: Understanding Poppea, Londres, Royal Musical Association, 1992

Liens externes[modifier | modifier le code]