Giovanni Francesco Albani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Francesco Albani
Image illustrative de l'article Giovanni Francesco Albani
Biographie
Naissance
à Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès (à 83 ans)
à Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Cesario in Palatio
Cardinal-prêtre de S. Clemente
Cardinal-évêque de Sabina e Poggio Mirteto
Cardinal-évêque de Porto e Santa Rufina
Cardinal-évêque d'Ostia
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Vicaire de Sainte-Marie-Majeure
Doyen du Collège des cardinaux

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Giovanni Francesco Albani, né le à Rome, alors capitale des États pontificaux et mort le dans la même ville, est un cardinal italien de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Francesco Albani est membre de l'illustre famille italienne Albani. Il est le fils de Carlo Albani, duc de Soriano. Son grand-oncle est Clément XI (Gianfrancesco Albani). Deux de ses oncles, Annibale Albani et Alessandro Albani, ont été cardinaux et il est lui-même l'oncle du cardinal Giuseppe Albani.

Gian Francesco Albani est nommé vicaire de la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome en 1742. Le pape Benoit XIV le crée cardinal lors du consistoire du et il est nommé évêque de Sabina e Poggio Mirteto en 1760. Après il est nommé évêque de Porto e Santa Rufina et d'Ostia.

Le cardinal Albani participe au conclaves de 1758, lors duquel Clément XIII est élu pape, puis à ceux de 1769 (élection de Clément XIV), de 1774-1775 (élection de Pie VI et de 1799-1800 (élection de Pie VII). Il prit parti contre les Français à leur entrée en Italie, fut en conséquence forcé de quitter Rome, et n'y rentra qu'après l'élévation de Pie VII, à laquelle il eut la plus grande part.

En 1775, il est nommé cardinal-évêque d'Ostie et devient ainsi doyen du Collège des cardinaux primus inter pares. Il fut le doyen sur la plus longue période (pendant 28 ans).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]