Giovanni Boccati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Polyptyque, église Sant'Eustachio à Belforte del Chienti

Giovanni di Pier Matteo Boccati da Camerino, plus simplement Giovanni Boccati (Camerino, 1420 - après 1480) est un peintre italien de facture gothique, connu et actif en Ombrie de 1444 à 1480.

Biographie[modifier | modifier le code]

Accompagné de Giovanni Angelo d'Antonio, son compatriote de Camerino, ils partent d'Urbino en janvier 1443, pour Florence à l'atelier de Fra Filippo Lippi pour un travail sur un de ses retables.

En 1444, revenu de Florence, pour Pérouse, il obtient en octobre la citoyenneté de la ville[1].

Il est l'auteur, vers 1447, d'un retable polyptyque destiné à l'église San Domenico, la célèbre Madonna del Pergolato[2] (Madone à la tonnelle, 186,5 cm × 248 cm) commandé par la Confraternita dei Disciplinati di San Domenico pour la somme de 250 florins. L'œuvre représente la Vierge et l'Enfant Jésus, assis sur un trône et entourés de manière symétrique par des anges musiciens et chanteurs, ainsi que par quatre saints qui sont en fait les quatre Docteurs de l'Église romaine. De gauche à droite, on peut identifier saint Ambroise, saint Jérôme (avec le chapeau rouge des cardinaux), saint Grégoire et saint Augustin. Il quitte la ville pour Padoue, vraisemblablement avec Girolamo di Giovanni, qui y est documenté en 1450.

Il revient à Camerino en 1451 pour les noces de Giulio Cesare da Varano et de Giovanna Malatesta.

En 1467, Frédéric III de Montefeltro le commissionne pour les fresques d'une salle de la nouvelle aile de son palais (Camera Picta, Palazzo Ducale, Urbino).

De nouveau à Camerino, en 1465, comme l'atteste un acte du notaire Antonio Pascucci, il y termine trois ans plus tard son polittico belfortese.

En 1480, il est à Pérouse, pour deux tableaux des églises S. Benedetto sotto S. Nicolò de Celle et S. Salvatore Pozzagli.
En décembre de la même année il cède en location un terrain de ses propriétés.

Aucune information n'est disponible sur la date de sa mort.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Couronnement de la Vierge, travail sur un retable de Fra Filippo Lippi en janvier 1443, à Florence pour l'église Sant'Ambrogio
  • Crucifixion", vers 1470, Ca' d'Oro, Galerie Giorgio Franchetti, Venise'[3]
  • Madonna del Pergolato (1447), retable polyptyque, Galleria Nazionale dell'Umbria à Pérouse
  • La Vierge et l'Enfant sur un trône entre des anges et deux putti, musée Fesch, Ajaccio
  • Deux scènes de la vie de saint Sabinus, collection Thyssen-Bornemisza
  • Polyptyque (1468), église paroissiale Sant'Eustachio à Belforte del Chienti

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. par 37 voix pour contre 10.
  2. repeinte sur la partie gauche vers 1519 par le Pérugin Giannicola di Paolo, à cause des dégâts causés par la fumée des cierges.
  3. Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Paris, Editions Place des Victoires,‎ 2008, p.99

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Zampetti, Pietro : Giovanni Boccati, monographie (1971).

Liens externes[modifier | modifier le code]