Giovanni Battista Paggi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Battista Paggi (Gênes, 27 février 1554 - 10 mars 1627) est un peintre italien de l'école génoise.

Trasfiguration, basilique San Marco, Florence (1596)

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une famille noble, Giovanni Battista Paggi subit encore jeune la forte influence du peintre Luca Cambiaso (1527 - 1585).

Suite à un homicide, il doit s'enfuir de Gênes en 1579, à l'âge vingt-cinq d'ans, pour se réfugier à Aulla sul Magra, ensuite à Pise et puis à Florence, où, grâce à des connaissances familiales, il accède à la cour du grand-duc. Il étudie l'art toscan, surtout florentin, auprès de grands maîtres comme Giambologna, Domenico Cresti, Jacopo Chimenti et Lodovico Cigoli.

Les contacts avec sa ville natale reprennent à partir de 1590, lorsque l'artiste rentre en ville pour une courte période, hôte de la famille Doria et ce sont ces derniers qui l'aideront à retourner définitivement à Gênes en 1599.

Il devient alors le peintre qui enseigna l'art à beaucoup d'artistes qui se sont affirmés dans la période de la grande peinture génoise, encouragés à procéder dans la direction d'une peinture innovatrice, en sortant définitivement des contraintes des corporations artisanales.

Des Paggi furent peut-être enterrés dans la Basilica della Santissima Annunziata del Vastato dans une tombeau qui n'existe plus à cause de la destruction d'une aile de l'église qui s'est produite pendant les bombardements de la seconde guerre mondiale.

Parmi ses élèves les plus illustres figurent Castellino Castello (~1580 - 1649), Giulio Benso mais aussi Giovanni Domenico Cappellino...

Sa ville natale lui a dédié une rue dans le quartier San Fruttuoso.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]