Giovanni Battista Maini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument pour Scipione Publicola Santacroce (1749), Santa Maria in Publicolis, Rome
Sainte Anne (1750-1752), Basilique Sant'Andrea delle Fratte, Rome.

Giovanni Battista Maini (Cassano Magnago, Lombardie, 6 février 1690 - Rome, 29 juillet 1752) est un sculpteur italien qui fut actif à la fin au XVIIIe siècle principalement à Rome.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Battista Maini est né en Lombardie. Après une formation à Milan il se rendit à Rome (1708) où il travailla pendant plus de 20 ans dans l'atelier de Camillo Rusconi, qui était considéré alors comme le plus grand sculpteur de Rome et participa aux plus importants projets de l'époque. Parmi ses premières commandes figure l'exécution d'un bas-relief de la Gloire de saint François pour une église jésuite de Madrid. Toutefois, le bas-relief original de Rusconi n'a jamais été sculpté sur marbre. Comme Rusconi, Maini a toujours modélisé ses projets en stuc avant leur réalisation sur marbre.

Maini a aussi collaboré à la décoration de la coupole de l'église Santi Luca e Martina, a travaillé dans l'Église Sainte-Agnès en Agone, où il a exécuté le monument funéraire du pape Innocent X (1729), (probablement basé sur les dessins et modèles de Rusconi).

Pour la Basilique Saint-Pierre il a sculpté les grandes statues en marbre de saint François de Paule (1732) (conçu par Pietro Bianchi) et saint Philippe Neri (v. 1735) qui faisaient partie d'une série de sculptures attribuées à divers artistes dont Michel-Ange Slodtz qui réalisa Saint Bruno. Il a terminé les statues des archanges Michel et Gabriel (v. 1737) pour la basilique de Mafra, commandée par le roi du Portugal.

Entre 1732 et 1735, Maini a été commissionné par Clément XII pour sa chapelle familiale, la Chapelle Corsini à Saint Jean de Lateran. La statue de bronze la Bénédiction de Clément XII est inspirée par celle d'Urbain VIII du Bernin à Saint-Pierre et a remplacé une statue antérieure, œuvre de Carlo Monaldi.

Il également sculpté pour le monument du cardinal Neri Corsini (1733-1734), un neveu du pape.

Entre 1741 - 1743, il a travaillé sur le portique (La Vierge de saint Luc) de Santa Maria Maggiore.

C'est de la même époque que date la sculpture Saint Jean en prière de Saint Jean de Latran.

À partir de 1734 Maini a été impliqué dans le travail de conception de la Fontaine de Trevi, mais il lui a été impossible d'obtenir la commande car le choix de l'architecte principal Nicola Salvi pour la sculpture finale de la statue de Neptune et du groupe Cantabrico s'est porté sur Pietro Bracci (1743-1759).

Il a également réalisé des bas-reliefs pour la Chapelle Chigi de la Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Sienne.

Innocenzo Spinazzi a été un de ses élèves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

    • Jane Turner, The Dictionary of Art. 20, p. 125. New York, Grove, 1996 (ISBN 1884446000)

Sources[modifier | modifier le code]