Giovanni Battista Caviglia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Battista Caviglia
Égyptologue
Pays de naissance Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 1770
Décès 1845 (à 75 ans)
Nationalité italienne
Découvertes principales chapelle du sphinx de Gizeh
Autres activités navigateur

Giovanni Battista Caviglia (1770 - 1845) est un navigateur italien devenu égyptologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'à ses 75 ans, Caviglia a voyagé dans tout le bassin méditerranéen. De ses expéditions en Égypte, il a découvert quelques-uns des monuments célèbres de l'Égypte antique.

Caviglia débute sa carrière en mer comme capitaine. Lors d'une navigation, il est présenté à Richard William Howard Vyse, un égyptologue britannique, qui l'embauche par la suite. Cette rencontre change le cours de la carrière de Caviglia. Vyse, John Shae Perring et lui-même commencent à fouiller et restaurer la pyramide de Mykérinos. Bien que les dossiers montrent que Caviglia n'était pas « tête d'affiche » sur cette expédition, elle lui permet d'acquérir une précieuse expérience dans le domaine des fouilles archéologiques et leurs découvertes.

En 1816, Caviglia fixe son attention sur le sphinx de Gizeh, érodé par le sable qui s'amoncelle constamment. Plusieurs fois, le Sphinx a dû être désensablé ; pour répondre à la commande du dieu qui lui serait apparu en rêve, Thoutmôsis IV le fait désensabler, puis Ramsès II autour de -1300. Il a par la suite été fouillé sous l'empereur romain Marc Aurèle en 160. Giovanni Caviglia est le suivant à y creuser, ce qui lui valut beaucoup de prestige dans le monde de l'égyptologie. Alors qu'il recherchait une entrée dans la structure, il découvre la chapelle du sphinx. Plus tard cette même année, il trouve accidentellement un fragment de la coiffure royale du géant, qu'il vend au British Museum en 1818.

L'année suivante, toujours avec Vyse et Perring, Caviglia rouvre une passerelle envahie de poussière de sable, reliant la grande galerie et la descenderie dans la grande pyramide. Cela l'amène à y poursuivre des fouilles, croyant qu'il pourrait découvrir un trésor dans la chambre du roi. Utilisant de la dynamite, il ouvre une brèche dans le côté droit du passage qui mène à la chambre.

En 1820, au cours d'une de ses dernières sorties sur le terrain, Caviglia découvre à Memphis un des colosses de Ramsès II dans une position couchée, près de la porte Sud du temple de Ptah.