Giovanni Battista Adriani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Battista Adriani (Florence, 1511 ou 1513 - 1579) était un historien italien du XVIe siècle auteur d'une histoire de la ville de Florence pendant la Renaissance italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une famille patricienne de Florence, Giovanni Battista Adriani a été le secrétaire de la République florentine, a défendu la cité pendant le siège de 1530, mais a rejoint les Médicis et fut professeur de rhétorique appointé de l'Université.

Entre 1570 et 1572, disciple de Giorgio Vasari, il l'assiste pour superviser la constitution du studiolo de François Ier au Palazzo Vecchio.

À la demande de Cosme Ier de Médicis, il écrit l'histoire de son temps, de 1536 à 1574[1].

Ainsi on peut trouver sa description des inondations de Florence en août 1547, qui fit une centaine de victimes.

Adriani a également composé en latin les oraisons funèbres de l'empereur Charles Quint et d'autres personnalités nobles, et est l'auteur d'une longue lettre sur les peintres et les sculpteurs antiques mise en tête du troisième volume de Vasari.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Préface sur les arts antiques dans l'édition de 1568 des Vies de Vasari.
  • Tempos de suoi de dei d'Istoria, édités à Florence en 1583 (nouvelle édition à Florence en 1872).
    • Istoria de' suoi tempi, divisa in libri ventidue, exemplaire de 1583 de l'imprimerie Giunti de Florence, conservé à l'Accademia della Crusca
  • Oraison funèbre de Charles Quint

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Le Museo Civico de Cherasco porte son nom

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. considérée comme une suite de Francesco Guicciardini, incorrectement par Brunet ; De Thou se reconnaît considérablement redevable de cette histoire, le félicitant particulièrement pour son exactitude.