Giovanni Antonio Pandolfi Mealli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Antonio Pandolfi Mealli est un musicien et un compositeur italien du XVIIe siècle, baptisé le 27 novembre 1624 à Montepulciano

On ne sait presque rien de sa vie, si ce n'est qu'il n'est mentionné que par les annales de la cour de l'archiduc Charles-Ferdinand de Habsbourg à Innsbruck comme employé par la cour en 1660. De son œuvre, seuls ont survécu deux recueils de sonates pour violon et B.c. (op. 3 et op. 4), publiés en 1660 ; ils se trouvent au Musée civique de Bologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

On ne peut donc que conjecturer à partir de cette mention et des dédicaces de ses manuscrits. Andrew Manze se prête à cet exercice. Il pense que Pandolfi est né entre 1620 et 1634 en Ombrie et a étudié à Pérouse. Il était probablement violoniste. Il est engagé par Charles-Ferdinand de Habsbourg et Anne de Médicis en 1652, en même temps qu'Antonio Cesti. Il y reste jusqu'à la mort de l'empereur en 1662. Il est peut-être alors allé s'installer à Messine, en Sicile, sans que cela ne soit certain. Il serait mort en 1669[réf. nécessaire]

Œuvres[modifier | modifier le code]

On ne dispose que de deux opus de sonates pour violon et basse continue, les opus 3 et 4. Chacun comporte de six sonates, librement composées dans le style stylus phantasticus. Ils sont conservés au musée civique de Bologne. On ne sait pas si les opus 1 et 2 ont été détruits, ni même s'ils ont existé.

Opus 3 
no 1 : La Stella
no 2 : La Cesta
no 3 : La Melana
no 4 : La Castella
no 5 : La Clemente
no 6 : La Sabbatina
Opus 4 
no 1 : La Bernabea
no 2 : La Viuviana
no 3 : La Monella Romanesca
no 4 : La Biancuccia
no 5 : La Stella
no 6 : La Vinciolina

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]