Giovanni Antonio Pandolfi Mealli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Antonio Pandolfi Mealli est un musicien et un compositeur italien du XVIIe siècle.

On ne sait presque rien de sa vie, si ce n'est qu'il n'est mentionné que par les annales de la cour de l'archiduc Charles-Ferdinand de Habsbourg à Innsbruck comme employé par la cour en 1660. De son œuvre, seuls ont survécu deux recueils de sonates pour violon et clavecin (op. 3 et op. 4), publiés en 1660 ; ils se trouvent au Musée civique de Bologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

On ne peut donc que conjecturer à partir de cette mention et des dédicaces de ses manuscrits. Andrew Manze se prête à cet exercice. Il pense que Pandolfi est né entre 1620 et 1634 en Ombrie et a étudié à Pérouse. Il était probablement violoniste. Il est engagé par Charles-Ferdinand de Habsbourg et Anne de Médicis en 1652, en même temps qu'Antonio Cesti. Il y reste jusqu'à la mort de l'empereur en 1662. Il est peut-être alors allé s'installer à Messine, en Sicile, sans que cela ne soit certain. Il serait mort en 1669[réf. nécessaire]

Œuvres[modifier | modifier le code]

On ne dispose que de deux opus de sonates pour violon et basse continue, les opus 3 et 4. Chacun comporte de six sonates, librement composées dans le style stylus phantasticus. Ils sont conservés au musée civique de Bologne. On ne sait pas si les opus 1 et 2 ont été détruits, ni même s'ils ont existé.

Opus 3 
no 1 : La Stella
no 2 : La Cesta
no 3 : La Melana
no 4 : La Castella
no 5 : La Clemente
no 6 : La Sabbatina
Opus 4 
no 1 : La Bernabea
no 2 : La Viuviana
no 3 : La Monella Romanesca
no 4 : La Biancuccia
no 5 : La Stella
no 6 : La Vinciolina

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]