Giovanni Angelo Montorsoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fontaine d'Orione à Messine

Giovanni Angelo Montorsoli (connu aussi sous le nom de Fra Montorsoli, Michele Agnolo da Siena et Angelo di Michele d'Angelo da Poggibonsi), né à Florence vers 1507 et mort en 1563, est un religieux et un sculpteur italien du Cinquecento. Il fut l'apprenti de Michel-Ange, et contribua à répandre l'art toscan dans le sud de l'Italie et jusqu'en Sicile, notamment à Messine.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1530, Giovanni Angelo Montorsoli entre dans l'Ordre des Servites.

En 1532, il restaure l'Apollon du Belvédère, restitue les mains manquantes (mains qui seront ôtées en 1924[1]).

Collaborateur de Michel-Ange, il termine les tombeaux des Médicis de la Sagrestia Nuova à la Basilique San Lorenzo de Florence avec des sculptures dont le Saint Côme près de la Madone sur le sarcophage de Laurent et de Julien de Médicis (1536-1537).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Buste de Charles Quint (~1541) en marbre, hauteur : 63 cm, Museo di San Martino de Naples.
  • Tombeau d'Adrien VI, S. Maria dell'Anima, Rome

À Messine[modifier | modifier le code]

  • La fontaine d'Orion (1547-1551)
  • La fontaine de Neptune (1557)
  • l'église San Lorenzo (à partir de 1552, détruite en 1783
  • l’Apostolat du Duomo (1550-1555), détruite puis reconstruite
  • La Torre della Lanterna (1555), à l'origine Torre del Garofalo Foto
  • La Fontana del Castello di Bauso attribuée à son atelier

À Gênes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
et le nomme Michelagnolo da Siena et Fra'Giovanni'Agnolo Montorsoli, page ?? - édition 1568
149 le vite, il montorsoli.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guides musées et de la cité du Vatican, Publications des musées du Vatican, 1993, p. 41.