Giovanni Andrea dell'Anguillara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Andrea dell'Anguillara (né v. 1517 à Sutri, dans l'actuelle province de Viterbe, dans le Latium, alors dans les États pontificaux, et mort dans la même ville v. 1572) est un poète italien de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’un rameau de la famille Anguillara, Giovanni Andrea dell'Anguillara fréquente à Rome, l’Accademia dello Sdegno où il effectue son apprentissage en poésie. Il passe ensuite au service du cardinal Farnese à Parme. Il va ensuite à Venise puis à Paris. Là, il publie en 1554 une traduction partielle en vers octosyllabiques des Métamorphoses d’Ovide dédiée à Henri II. De retour en Italie en 1560, il fréquente la cour de Cosme de Médicis et en 1561 il termine la traduction d’Ovide et entreprend celle de l’Énéide, dont il traduira les trois premiers livres. Il écrit également une comédie Amphitrion et une tragédie Œdipe (Venise, 1565).

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Giovanni Andrea dell'Anguillara » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)