Giovanni Andrea Bussi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bussi.

Giovanni Andrea Bussi (1417- 1475) est un évêque, bibliothécaire et un humaniste italien du XVe siècle. Connu également comme Jean d'Aleria ou Jean Andreas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Vigevano, dans l'actuelle province de Pavie, en Lombardie, Giovanni Andrea Bussi vient à Rome, où il vécut plusieurs années dans une grande misère. Ses capacités furent remarquées par le cardinal de Cusa puis par le cardinal Bessarion. Il devint évêque d'Accia en 1461 puis d'Aléria en 1466, deux pauvres diocèses corses. Surtout il devint bibliothécaire du pape et fut en mesure de soutenir Arnold Pannartz et Konrad Sweynheim.

Bussi lui-même s'attela à la recherche des manuscrits et à la révision des textes, corrigea les épreuves, rédigea des préfaces et fut l'un des principaux promoteurs de l'imprimerie en Italie. Mais c'est comme éditeur des principaux textes de l'Antiquité qu'il est passé à la postérité.

Ses contemporains lui ont reproché la hâte avec laquelle il préparait l'édition scientifique des textes : Niccolò Perotti (1430-1480) critique ainsi vivement l’édition de 1470 de l’Histoire naturelle de Pline, et la seconde édition de ce texte en 1473 chez Pannartz et Sweynheim sera celle de Perroti. Bussi était lui-même conscient de ces imperfections et cherchait à améliorer ses rééditions.

Il serait mort en 1475 à Rome et il est vraisemblable qu'il ne se rendit jamais en Corse.